A la Une

Une

La révolution et le nationalisme en questions

En toute vérité, le nationalisme doit être reconnu comme une idée moderne. Il s’est en effet constitué insidieusement à partir du siècle des Lumières. Concrètement, le nationalisme peut se définir comme une doctrine accouplant unité politique et unité nationale. En France, le centralisme jacobin n’a eu de cesse de travailler à l’uniformisation, au détriment des particularismes provinciaux, us et coutumes. Un simple exemple parmi une multitude : le gouvernement républicain a longtemps interdit par la force de la loi aux parents bretons de donner un prénom breton à leurs enfants. Très récemment encore, différentes affaires de ce genre ont à nouveau surgi en France 1, comme si nous étions revenus dans la deuxième partie du XXème siècle.

Lire la suite

Tour d'horizon

Zones occupées

Entretiens

Arts, lettres et chansons

Résister

Réflexions & Histoire

Franc-Maçonnerie

Ecoutez

Haut De Page