Illuminatis

A complotiste, complotiste et demi

dans La voix de son maître

Le Point, magazine sous perfusion (4,5 millions d’euros de subventions de l’Etat) et propriété de l’homme d’affaires François Pinault publie sans aucune analyse les résultats d’une enquête de la Fondation Jean Jaurès et de Conspiracy Watch, enquête commandée par l’IFOP, affirmant l’importance du complotisme chez les français.


Rédaction NSP
Yvan Lévy

Entendons-nous bien. Tout ce qui dévie de la doxa est qualifié de « complot » par les médias aux ordres et une vérité énoncée par un média libre est aussitôt taxée de mensonge. La véracité d’un fait ne dépend plus que du point de vue de celui qui l’observe. Ce perspectivisme est particulièrement présent dans les médias et empoisonne toute notre société au point qu’il devient presque impossible de savoir si un fait est avéré ou non. Il reste au lecteur la bonne vieille méthode scientifique d’analyse. Tout lire, tout voir, rechercher les sources, identifier les causes et les effets, et se faire sa propre opinion. Malheureusement, peu de français s’y appliquent et encore moins de « journalistes ».

Tentons une approche scientifique de l’enquête publiée par Le Point. Observons tout d’abord que Le Point ne fait que relayer l’enquête sans en produire la moindre analyse et en accentuant l’effet produit sur le lecteur par un titre bêtement racoleur : « Un français sur quatre pense que les Illuminatis nous manipulent », faisant passer le français pour un imbécile crédule. Le Point entre donc directement dans le jeu des auteurs de l’enquête qui vont nous expliquer que ce sont forcément les classes populaires et peu instruites qui croient aux théories du complot. Voilà le français rhabillé pour l’hiver. Le titre ne met d’ailleurs en valeur « qu’un français sur quatre » alors que l’important dans l’affaire, ce sont les trois autres français sur quatre qui, eux ne croient pas aux Illuminatis et aux reptiliens .Trop tard, le mal est fait et le français passe définitivement pour un crétin.

Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch

Recherchons maintenant les auteurs de l’enquête afin de déterminer leur objectivité et le degré de confiance qu’on peut leur accorder. La publication vient de la Fondation Jean-Jaurès et de Conspiracy Watch. Quid ? La Fondation Jean-Jaurès est une émanation du Parti socialiste et a été fondée en 1992 par Pierre Mauroy dans le but de consolider la démocratie, de perpétuer la mémoire du mouvement ouvrier et de promouvoir les idées socialistes. En 2014, elle fonde un Observatoire des radicalités politiques dirigé par Jean-Yves Camus, converti au judaïsme par amour ce qui est très émouvant, participant régulier des raouts du CRIF, membre de la délégation interministérielle pour la lutte contre le racisme et l’antisémitisme et qui s’autoproclame « spécialiste de l’extrême-droite » .
La fondation est actuellement dirigée par le sémillant Gilles Finchelstein qui fait partie, comme c’est curieux, de la même délégation interministérielle. Il fut auparavant collaborateur de DSK et de Pierre Moscovici et a remplacé récemment Raphael Glucksmann dans « Le Grand Face à Face » sur France Inter. Il avait rédigé le programme de Lionel Jospin à la présidentielle de 1995 et de 2002, c’est dire s’il est efficace. Il travaille aussi accessoirement, c’est-à-dire que cela représente les trois-quarts de son activité, pour Havas Worldwide (Havas née Habas). Il a aussi trouvé le temps d’écrire un livre avec le financier Mathieu Pigasse , actionnaire du Monde qui ne voit aucun inconvénient à ce que son directeur artistique soit l’un des piliers du site Antifa La Horde. Nous avons donc une Fondation de gauche, dirigée par des gens de gauche qui ne travaillent qu’avec des gens de gauche ou le gouvernement libéral et qui viennent donner aux français des leçons sur leur façon de pensée. Peut-on réellement attendre une objectivité de pseudo-chercheurs qui n’ont qu’une perspective dans la vie : promouvoir le socialisme  et décrédibiliser le français de souche qui pourrait éventuellement voter contre eux et leur faire perdre pouvoir, prébendes et notoriété ?

L’autre association engagée dans l’enquête : Conspiracy Watch ou l’Observatoire du conspirationnisme et des théories du complot , ce qui nous semble légèrement redondant, a été fondée en 2007 et est dirigée par un certain Rudy Reichstadt  qui n’a de politologue que le titre auto-proclamé mais qui se targue d’être un grand ami de Bernard-Henri Lévy que n’importe quel journaliste sérieux s’accorde à qualifier d’imposteur. Rudy fait le mariole sur les plateaux télés, trimballe sa tête de spécialiste dans toutes les tribunes des médias aux ordres et se fait même dézinguer par la gauche qui trouve qu’il abuse un peu dans son rôle de chasseur de conspis. Conspiracy Watch se révèle n’être qu’un blog collectif sans aucun sérieux mais qui permet à son fondateur de vivre puisqu’il est désormais grassement rémunéré par David de Rothschild via La Fondation pour la mémoire de la Shoah, et surtout de sévir contre tout ce qui ne pense pas comme lui.
Voici donc l’autre partenaire et réalisateur de l’enquête très sérieuse sur le complotisme des français. Encore un site de gauche, dirigé par des gens de gauche et au service de la gauche. Est-il réellement possible de leur faire confiance ? Dans un monde idéal, ne serait-il pas souhaitable qu’une telle enquête soit réalisée en partenariat avec des chercheurs, des vrais, des sérieux et de toutes opinions puisque la pluralité des opinions permet de préserver la démocratie, comme disent les républicains ? Il est permis de rêver.

Illuminati, Grand Remplacement …

En substance, que dit cette enquête qu’il apparaît désormais difficile de qualifier d’objective ? 27% des français pensent que « les Illuminatis est une organisation secrète qui cherche à manipuler la population ». Les français sont vraisemblablement bien renseignés puisque les « Illuminatis » dont parle l’enquête fait référence à la société des Illuminés de Bavière fondée en 1776 par le théologien Adam Weishaupt et qui représente sans doute ce que le mouvement révolutionnaire des Lumières comportait de plus avancé. Le souci est que depuis des années, la littérature, le cinéma, les séries TV, les jeux vidéo ou les chanteurs de rap se sont emparés de l’histoire pour en faire une espèce de mythe conspirationniste à deux balles…L’enquête ne tient évidemment aucun compte de la popularité de la secte dans les médias de divertissement. Rappelons qu’une grande partie des français reste persuadée que Sherlock Holmes a vraiment existé, tout simplement à cause de sa popularité littéraire et audiovisuelle, ce n’est pas pour cela qu’on peut les taxer de conspirationnisme. Ils sont juste victimes du matraquage de la société des loisirs.
Toujours selon l’enquête, 25% des français croiraient à la théorie du grand remplacement. Il s’agit sans doute des français qui vivent en région parisienne ou dans les grandes métropoles, la chose n’est pas précisée mais il est clairement sous-entendu que les 25% en question sont d’immondes racistes puisqu’aucun chiffre démographique ne vient étayer la question. D’ailleurs, il aurait sans doute été jugé raciste de préciser l’évolution démographique des origines des français pour donner un semblant de sérieux à l’interrogation. 22% affirmeraient également qu’il existe « un complot sioniste à l’échelle mondiale ». Là, je m’insurge, il n’existe aucun « complot » sioniste. Les sionistes n’ont pas besoin de comploter, ils font tout ce qu’ils ont à faire au vu et au su de tous et tout le monde le sait. Rien de caché là-dedans si ce n’est, encore une fois, un sous-entendu péjoratif pour les malheureux interrogés. Et 43% des français voient une complicité entre le gouvernement et l’industrie pharmaceutique pour cacher la nocivité des vaccins. Les auteurs des questions ne voient bien sûr aucun conflit d’intérêts dans le fait que le mari de la ministre de la santé Agnès Buzyn, Yves Lévy, ait été directeur de l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) ce qui l’a conduit à être nommé au Conseil d’Etat (logique pour un médecin) ! . Y voir un inconvénient fera de vous un immonde complotiste.

Conforme à la doxa  d’Etat !

Nos très sérieux chercheurs ont ensuite demandé aux français sondés ce qu’ils pensaient de l’assassinat de Lady Diana et du trafic de drogue fomenté- paraît-il- par la CIA histoire de bien mettre sur le même plan des questions de société importantes et des fumisteries notoires. Amalgame, quand tu nous tiens. Ajoutons que les auteurs des questionnaires ont amélioré leur travail en laissant la possibilité aux interrogés de répondre « je ne sais pas » nous dit sans rire l’auteur de l’article du Point.
Naturellement, les sondés les plus réceptifs aux diverses théories du complot, toujours d’après nos « chercheurs » sont proches des idées du RN ou de Debout la France et les vilains qui croient au complot sioniste sont des amis de Mélenchon, ce qui reflète littéralement l’opinion universelle des médias aux ordres, tandis que les macronistes sont bien sûr les plus malins de tous ! Voilà un sondage qui colle incroyablement à la doxa gouvernementale.
Il reste une question à se poser : comment l’IFOP qui est un organisme sérieux et qui se vante sur ses pages de travailler en multipliant les sources d’information a-t-il pu commander un sondage à de tels gugusses ? That is the question…