Agression de religieux arméniens par des Israéliens à Jérusalem !

dans Tour d'horizon

Des séminaristes arméniens agressés à Jérusalem par des juifs extrémistes et leur chien d’attaque …


Les communautés chrétiennes sont aujourd’hui ouvertement attaquées en Israël tant par les extrémistes religieux que les autorités (supposées) civiles. Après les coptes guèzes et les orthodoxes grecs, les premiers en ligne de mire que nous avons déjà évoqués, aujourd’hui c’est la très importante communauté arménienne qui est visée. (Historiquement c’est la première communauté chrétienne qui a implanté des monastères et des hospices-relais pour les pèlerins, sous l’invocation de Saint Lazare (d’où le terme de “lazaret”).
Ces structures seront, six siècles plus tard, à l’époque des Croisades, à l’origine de l’Ordre Militaire et Hospitalier de Saint Lazare de Jérusalem…
Par la suite le patriarcat arménien de Jérusalem jouera un rôle essentiel en Terre Sainte dans l’administration des Lieux Saints, notamment au Saint Sépulcre avec les orthodoxes grecs et les catholiques (Custode de Terre Sainte).
Il suffit de regarder un plan de la vieille ville de Jérusalem pour comprendre que le quartier arménien est de plus en plus investi par la communauté juive !

Un groupe de séminaristes arméniens et le doyen du séminaire ont été attaqués par trois juifs extrémistes et leur chien.
Le samedi 8 juin 2019, un groupe de séminaristes arméniens et le doyen du séminaire ont été attaqués par trois juifs extrémistes et leur chien. Ce jour-là dans l’après-midi, un groupe de 20 étudiants du séminaire théologique arménien, accompagné du doyen du séminaire, a quitté le séminaire  pour la procession hebdomadaire au Saint-Sépulcre.
Ils ont été attaqués verbalement et physiquement par des juifs extrémistes, ce qui s’est malheureusement déjà passé des milliers de fois et continue de se produire. (Pendant de nombreuses années, le clergé arménien s’est fait cracher dessus, attaqué verbalement et aussi physiquement attaqué par les extrémistes juifs.)
Le samedi 8 juin, devant le séminaire théologique arménien, trois juifs extrémistes ont craché sur le groupe des séminaristes et ont crié « les chrétiens devraient mourir » et « nous allons vous virer de ce pays ».
Ils ont ensuite enlevé la muselière de la gueule de leur chien et lui ont ordonné de mordre le prêtre qui accompagnait les séminaristes. Quand leur chien a été libéré, le prêtre est tombé sur le sol. Certains des séminaristes ont enlevé leurs soutanes pour protéger le prêtre du chien qui l’attaquait, afin de faire diversion.
L’un des juifs extrémistes a alors agressé directement un ses séminaristes, et lui a brisé la main.
Après l’attaque, les extrémistes ont eu le culot de se précipiter pour porter plainte au commissariat de police contre les Arméniens…
Belle illustration de l’inversion accusatoire!
C’est bien entendu cette version qui est reprise par la propagande de la presse israélienne.

« L’article dans la presse juive à propos de l’attaque est un pur mensonge et des calomnies malveillantes, nuisant à la réputation exceptionnelle du patriarcat arménien. »                                                                                                                                                                 

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page