Auschwitz : une douche pour les touristes !

dans Tour d'horizon

Horreur ! Ignominie ! Un touriste israélien en visite à Auschwitz s’est indigné de l’installation de douches à l’entrée du camp pour rafraîchir les malheureux visiteurs peu habitués à des températures estivales de plus de 37°. Sachant que la chaleur est le vecteur de la prolifération des insectes, poussera-t-on le mauvais goût jusqu’à distribuer des bombes insecticides afin d’endiguer un risque potentiel d’épidémie de typhus ?


Rédaction NSP
Ivan Lévy

Meir Bolka , visiteur israélien du camp de la mort, a fait part de son immense indignation à Channel 2 au sujet de l’installation de brumisateurs rafraîchissants à l’entrée du musée, brumisateurs destinés à rafraîchir les touristes en ces températures caniculaires : « pour moi, c’était une impression de déjà vu de la sélection et de l’extermination dans les douches. »
La direction du camp, interpelée sur ce fait abominable, a simplement déclaré que c’était la seule solution qu’elle avait trouvé pour aider les visiteurs à supporter la chaleur bien qu’un autre touriste ait qualifié l’installation de « gadget de l’holocauste ». Il est vrai qu’à environ 30 à 40 euros l’entrée, trajet en train de Cracovie au camp compris, il serait inconcevable que les pèlerins ne puissent profiter des trois heures trente de visite à cause de mauvaises conditions atmosphériques.
Le porte-parole du musée, même s’il a esquissé quelques excuses, n’a pas estimé nécessaire de modifier l’installation estimant que : « Les fausses douches utilisées par les Allemands n’étaient pas utilisées pour y acheminer du gaz ». Les douches seraient-elles donc fausses ? La canicule taperait-elle sur la vérité historique des porte-paroles du lieu saint ?
Espérons que la canicule ne générera pas une prolifération de moustiques ou, pire de puces ou de poux vecteurs du typhus, ce qui évitera à la direction du musée la fumigation des touristes à l’insecticide. Pour tuer les puces et les poux, l’acide prussique est redoutable mais il peut causer des allergies. Les touristes de la mémoire  ne méritent pas cela.

 

 

 

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page