Bonjour, c’est dimanche 10 novembre

dans Tour d'horizon

Notes de lectures, pensées, choses vues … Chaque dimanche, retrouvez le carnet insolite de la semaine écoulée ou d’une autre.


Rédaction NSP
MATHILDE LAHDNETS
  • Tout auteur devrait écrire chaque livre comme s’il devait être décapité le jour où il le termine. (Scott Fitzgerald, The side of paradise, traduction maison)
  • Si les sots parvenaient à prendre une idée des souffrances qu’ils nous font endurer, ils nous plaindraient. (Rivarol)
  • Les sots devraient avoir pour les gens d’esprit une méfiance égale au mépris que ceux-ci ont pour eux. (Rivarol)
  • Et toi tu t’en tires en laissant en arrière
    Ceux à côté desquels ta vie aura coulé :
    C’est le premier coup qui frappe l’exilé.
    Tu sentiras, bien loin de Florence et des nôtres,
    Qu’il est dur de monter par l’escalier des autres,
    Et combien est amer le pain de l’étranger !
    (Dante, Le paradis).
  • L’acteur Beaubourg était très laid. Il joue Mithridate.
    — La reine Monime : « Seigneur, vous changez de visage … »
    — Le public : « Laissez-le faire! »
  • Les jolis mouvements du menton. « Ni un pouce de territoire ni une pièce de nos forteresses, » dixit Jules Favre alors ministre des Affaires étrangères, le 6 septembre 1870….
  • Il a dit. Trois mensonges en quatre mots. (Philippe Meyer, à-propos de la Pologne qui a été gouvernée pendant près de 45 ans par un parti communiste appelé Parti ouvrier unifié polonais.)
  •  Il a dit (concernant la « pression » qui met à mal  les sportifs). En Afrique du Sud, la pression c’est d’être au chômage ou d’avoir un proche qui se fait assassiner. Le rugby ne devrait pas engendrer de la pression, mais de l’espoir. C’est un privilège, pas un fardeau. (Erasmus, sélectionneur de l’équipe de rugby d’Af.Sud championne du monde). A afficher dans les vestiaires des sportifs professionnels français de tous sports et leur faire apprendre par cœur en cours du soir.
  • Il a dit. (…) ils réclameront pour l’islam un statut d’exception jamais octroyé au christianisme, au judaïsme, à l’hindouisme (Pascal Bruckner, des manifestants anti-islamophobie de ce jour).
  • Dans le chapitre « Google » de son livre Les Barbares, essai sur la mutation, Alessandro Baricco nous fait, dès 2006, un portrait des « barbares » : (je ne retranscris que la mise en bouche de chaque paragraphe) :
    — Une innovation technologique qui brise les privilèges de caste…
    — L’extase commerciale…
    — La valeur du spectaculaire…
    — L’adoption d’une langue moderne…
    — La simplification, la superficialité, la vitesse, le juste milieu…
    — L’accoutumance paisible à l’idéologie de l’Empire américain…
    — Cet instinct qui pousse à la laïcité, qui pulvérise le sacré en une myriade d’intensités plus légères et prosaïques.
  • Conversation avec une amie franc-mac et de gauche (1/pléonasme, 2/ nobody’s perfect, 3/ je suis large d’esprit, 4/ les amis, c’est sacré (tant qu’ils ne trahissent pas)). Grand Orient, longue tradition maçonnique familiale, ayant récemment déménagé dans une grande ville du sud-ouest, elle a donc adhéré à une nouvelle loge. Comme nous nous connaissons depuis cinquante ans, si ce n’est cent, parole libre, on ne hausse jamais le ton, mais là, je suis resté sans répartie (sprachloss comme dit une amie de Montbard, 21500)… Elle me sort avec le plus grand naturel – je transmets textuellement – :  (au GO) « nous sommes tous de gauche, pas un seul mec (je crois qu’elle a voulu dire » frère ») de droite, je ne dis pas d’extrême droite, non, de droite, d’ailleurs on passe des tests. »
  • Après quelques-uns et avant bien d’autres, le PDG de Mc Donald USA est licencié pour avoir eu une liaison CONSENTIE avec une (ou un, les paris sont ouverts) employé(e) du Groupe. Décidément, j’hallucine en boucle cette semaine… Je connais quelques Internes et Chefs de Clinique qui ne seraient jamais devenus patrons… mais aussi quelques Internesses et Cheffes… Je sablerai le champagne lorsqu’UNE PDG se fera virer pour avoir joué au docteur avec un balayeur (notez que je n’ai rien contre les balayeurs, plutôt moins que contre les banquiers, les assureurs, les publicitaires, les footeux, les politicards, les journaleux – en général s’entend – et puis je cause sans savoir, je n’ai jamais invité de balayeurs à petit-déjeuner, pas con comme disait Céline).
  • Pub de la MAIF : au lieu de nous dire « votre argent nous intéresse » — ce qui devrait être de toute évidence le slogan unique de toutes les pub — , j’entends : « assureur militant, épargne responsable et solidaire ». J’hallucine (la boucle). Quant à la Twingo, elle est « never too much », et la Citroën C8 est « inspired by you. » Le tournoi de tennis de Bercy est devenu le Rollex Paris Masters.
  • Je dicte « tenorino », la machine crache : ténor Hinault, « Montand » : mon temps, « Signoret » : s’ignorait, « giberner » : Gilbert est né, « maravédis » : Marc avait dit, « Kroutchev » : la croute du chef, « Gettysburg » (j’avoue que ce n’était pas fair-play) : guetter ses bourdes, « ecce homo » (même remarque) : excès au mot (ici aucun reproche à faire à Dragon Dictate).