Bonjour, c’est dimanche 8 septembre

dans Tour d'horizon

Notes de lectures, pensées, choses vues … Chaque dimanche, retrouvez le carnet insolite de la semaine écoulée ou d’une autre.


Rédaction NSP
MATHILDE LAHDNETS
  • On mènera toujours les peuples avec ces deux mots : ordre et liberté, mais l’ordre vise au despotisme et la liberté à l’anarchie. Fatigués du despotisme, les hommes crient à la liberté ; froissés par l’anarchie, ils crient  à l’ordre. (Rivarol)
  • Chaque génération, chaque civilisation sont envahies par des barbares – nous les appelons «enfants.» (Hannah Arendt).
  • Massenet après la première de Siegfried à Paris : « Wagner, quel génie! Ah! si seulement je pouvais lui arriver à la cheville… »  Reyer : « Mais vous y êtes, cher Maître. »
  • Les jolis mouvements du menton. « La route du fer est définitivement coupée », qu’il a dit, Paul Raynaud, président du Conseil, le 28 mai 40. Le
  •  « définitif » dura quelques jours, le corps expéditionnaire de Norvège étant rapatrié le 12 juin.
  • Il a dit (à son retour des JO de Moscou en 1980). Ce qui m’a le plus frappé, c’est que les gens sont tous habillés en flic. » (Antoine Blondin)
  • Lu quelques pages bien senties d’Emmanuel Berl dans Démaquillage de l’Histoire (Essais). La critique de l’histoire : « elle se figure connaître les évènements qui ont eu lieu, elle ne connaît, en fait, que les documents qui les relatent. (…) Evènementielle ou non, l’histoire est toujours réduite à traiter non de ce qui fut mais de ce qui en a été dit : le politique lui-même ne se reconnaît-il pas à ce qu’il se préoccupe moins de ce qui est que de qu’il faut en dire?  (…) Si l’histoire est celle des documents, elle est aussi celle de leurs versions successives. »
  • Faire un discours politique, c’est enfantin, suffit de dire tout et son contraire en plaçant les mots clefs : démocratie (plutôt deux fois qu’une), sociétal, citoyen, droits de l’homme, égalité. Le tour est joué, au suivant!. Noter que les membres de la  chambre des putes et de la nouvelle promotion de l’ENA viennent de se voir  adjoindre de toute urgence « écologie » : à décliner obligatoirement, en priorité et sous toutes ses formes (par ex; éco-démocrate, éco-sociétale, éco-citoyenne, éco-droits-de-l’hommesque, éco-égalitaire, ce qui permet en prime de faire d’une pierre deux coups.)
  • Au secours! Elles-ils n’y avaient pas pensé, les Espagnol(e)s oui : un collectif (accrochez-vous) « vegan, antispécifiste, transformiste et libertaire » a décidé de séparer (dans leurs poulaillers, car elles-ils ont des poulaillers dans leurs salons) les poules des coqs. Vous me demandez pourquoi? Je vous le dis car je n’ai rien à vous cacher et ça ne s’invente pas : pour éviter les viols! Moi qui suis pacifiste, et ce n’est pas la moindre de mes qualités, je les ferais bien griller autour d’une broche (pas les poules ni les coqs violeurs : les vegans-tannsformistes-machins-choses).
  • Quotas, quand tu nous tiens! Susana Gallego Cuesta sait surement de quoi elle cause: n’est-elle pas ancienne conservatrice en chef du Petit Palais et actuelle  directrice du musée des Beaux Arts de Nancy?  Elle ne tolère ni Vinci, ni Michel-Ange, ni Renoir, ni Matisse, ni Rodin, ni Cranach, ni Caravage, ni ni ni.  A condition. A condition d’un one to one avec une femme. Là, elle veut bien. Elle le dit dans Libération (of course) : aux rencontres d’Arles, elle imposera (nous sommes en république, aucune dictature de la pensée!) un quota homme-femme des œuvres exposées. Na! Car elle n’a pas toléré qu’un de ses collègues lui dise que parmi les 100 chefs-d’œuvre de l’art occidental, aucun n’était dû à une femme. Elle va y mettre bon ordre (au passage je lui glisserai qu’en médecine, sur 10 carabins, 7 sont des carabines et ça ne choque personne – sauf moi, j’ai mes raisons).
  • Skyrock, la radio de Pierre Bélanger (« par ailleurs » condamné pour « corruption de mineurs »), est depuis 30 ans au hit parade des appels à la haine contre la France et la police. Donc : le ministère des Armées vient de lui attribuer sa nouvelle radio destinée aux militaires. (source Faits & Documents). Elle est pas belle, la République?
  • Johnson met le parlement britannique en hibernation. Ces messieurs-dames crient au crime de lèse démocratie. Ça fait trois ans qu’ils-elles se ridiculisent aux yeux du monde sur le Brexit. Alors Bojo leur dit « Ça suffit!, je déclare la partie de ping-pong terminée!. » Quoiqu’il arrive, les parlementaires anglais se seront montrés aussi lamentables que les nôtres.
  • Un ancien gardien SS du camp de Stutthof, aujourd’hui âgé de 92 ans va passer en jugement à Hambourg. Devant un tribunal … pour mineurs : il avait 17 ans à l’époque. Guinness des records?
  • Merci Hidalgo. La dette de Paris a augmenté de 100% en cinq ans. Guinness?
  • Titre : « le suspect qui a fait un mort et huit blessés… » « Suspect de quoi?» Noter au passage que le « suspect » avait été rejeté par l’Italie, l’Allemagne et la Norvège. Heureusement, restait la France.
  • Titre : « Hong Kong : la Chine doit négocier! » Mais oui mais c’est bien sûr qu’elle va négocier, la Chine.
  • Entrefilets sans importance. Kaboul. 10 morts, 42 blessés dont deux soldats de l’OTAN.  Deux jours avant: 16 morts, 119 blessés. Merci les Talibans. Et bravo Trump qui « négocie » leur prise de pouvoir. / Violant la constitution de 1949 l’Inde supprime le statut d’autonomie du Cachemire. Pour récompenser Modi, Macron soutient l’entrée de l’Inde au Conseil de sécurité de l’ONU (contre combien de Mirage?) / Zimbabwe. Près de trois millions de personnes en risque de famine, trois millions de plus dans les mois à venir si « on » ne fait rien (source ONU). / 700 000 personnes meurent chaque année des suites de piqures de moustiques. / Ils étaient 195 en 2016 à signer les accords de Paris tous sourires dehors. 17 pays seulement les appliquent (car en pratique budgetairement ils sont inapplicables.)