Candid.e.s Chapitre 14 : Comment Candid.e.s fut reçu chez les francs-maçons orientais

dans Le feuilleton

Candid.e.s avait amené avec lui dans toutes ses aventures un.e jeune ami.e transgenre comme on en trouve beaucoup dans les Scènes Nationales de la Macronie. C’était un.e quart de britton, né.e d’un métis de Barbès ; il.elle avait été roadie d’une chanteuse humaniste, serveur.se dans un bar gauchiasse et punk.ette à iench dans le sud de la capitale. Il.elle s’appelait Cagambo.bette et aimait beaucoup Candid.e.s. Il.elle vola aussitôt deux scooters à pédales .

« Allons, mon ami, fuyons sans réfléchir et ne regardons pas derrière nous. » Candid.e.s pleurait à chaudes larmes.
« Oh ma chère Mademoiselle Lou ! Faut-il vous abandonner après vous avoir retrouvée ? Et qu’allez-vous devenir entre les mains excessivement poilues du producteur Harvey Weinstenberg Rabbit Junior ?
– Elle deviendra ce qu’elle pourra, répondit Cagambo.bette, les femmes ne sont jamais embarrassées d’elles-mêmes et le producteur saura bien quoi en faire. 
Où me mènes-tu ? Où allons-nous ? Que ferons-nous sans Mademoiselle Lou ? Disait Candid.e.s.
J’ai un secret à vous révéler, murmura Cagambo.bette, j’ai de nombreux amis très fraternels dans le monde entier et je vous les présenterai. Vous serez ainsi introduit dans des cercles très fermés et très protecteurs qui feront de vous un nouvel homme et vous garantiront de toute menace policière ou judiciaire. Vous ferez une fortune prodigieuse et deviendrez un parangon d’humanisme … Souvenez-vous que votre cher Mélenche faisait partie d’un de ces cercles ésotériques. Suivez-moi sans crainte.
Tu as donc été initié en loge ? dit Candid.e.s.
Vraiment oui, répondit Cagambo.bette, j’ai été apprenti.e dans une loge bleuâtre rue Cadet.te dans la capitale de la Macronie avant de passer Maître au sein de la Respectable Loge des Tafioles Réunies , Grand Orient de Macronie, à l’Orient d’Ibiza. »

Voilà nos deux amis qui enfourchent leurs scooters à pédales et s’enfuient ventre à terre vers l’Orient d’Ibiza, faisant de nombreuses haltes pour le gîte et le couvert chez des Frères et Soeurs connu.e.s du. de la Frère.Soeur Cagambo.bette.

Lorsqu’ils furent enfin parvenus au Temple qui abritait la Loge des Tafioles Réunies, Cagambo.bette fut obligé de laisser Candid.e.s patienter à la porte et lui intima l’ordre de frapper trois fois à l’huis au bout des quelques minutes qui lui seraient nécessaires pour présenter cet impétrant à ses Frères. Soeurs.
Candid.e.s obtempéra en tremblant et fut tout saisi en entendant une voix terrible venue de derrière la porte : « Qui frappe à la porte du Temple ? » .
La Loge s’entrouvrit.
Aussitôt, Candid.e.s fut saisi par des mains expertes , on lui banda les yeux et on lui ôta tous ses vêtements avant de le mener dans un lieu sombre et froid où, une fois laissé seul, il fut sommé de rédiger son testament maçonnique. Grelottant et osant à peine regarder les effrayantes représentations de phallus géants qui couvraient les murs suintants, il gribouilla quelques assertions bien-pensantes sur la tolérance envers les LGBT etc. et attendit son sort en tremblant. Un.e grand.e Frère.Soeur perché.e sur des plate-forme boots à paillettes vint le chercher, lui banda les yeux de nouveau et l’emmena dans le Temple où il eut à subir des épreuves inattendues. On lui mit à plusieurs reprises des doigts dans le fondement, on lui introduisit des objets mous et chauds entre les lèvres et on lui fait boire un liquide gluant avant de le reconnaître franc-maçon de la Respectable Loge des Tafioles Réunies, Grand Orient de Macronie, Orient d’Ibiza et de lui faire voir la vraie lumière, à savoir la lanterne rouge en forme de godemiché qui pendait au dessus de la tête du Vénérable Maître et de lui remettre un fort seyant tablier en cuir rose assorti de gants de la même matière et de la même couleur. Quelle ne fut pas sa surprise de reconnaître son.sa cher.ère Cagambo.bette en la personne du.de la Vénérable Maître.esse.

Tou.t.e.s les Frères.Soeurs de la Respectable Loge se précipitèrent sur le Frère Candid.e.s afin de l’accueillir parmi eux à grands renforts de claques sur les fesses et d’embrassades sur la bouche et l’on passa à table pour des agapes fraternelles durant lesquelles ils furent servis par les zélés apprentis vêtus de string panthère. On leur versa de nombreuses rasades de poudre rouge, on tira de nombreuses batteries d’acclamation et Candid.e.s, ivre mort , finit sous la table du.de la Vénérable Maître.esse, la bouche pleine et le gosier repu. Le.la Vénérable Maître.esse s’adressa à son cher Candid.e.s en ces termes.

Derniers articles Le feuilleton

Haut De Page