Vous lisez

Réflexions & Histoire - page 7

La réflexion est l'oeil de l'âme, c'est par elle que s'introduisent la lumière et la vérité. Anne-Thérèse de Marguenat de Courcelles.

Réflexions & Histoire

Les origines secrètes de la Première Guerre mondiale

On connaît le mot de Mitterrand, reflet de l’esprit bien conditionné du temps, après deux guerres mondiales : « Le nationalisme c’est la guerre ». La formule est remarquable, car elle révèle la cause fondatrice de l’Union européenne incapacitante sous l’égide américaine (cf. Jean Monnet). C’est pourquoi ce machin s’est enfermé dans une philosophie droit-de-lhomesque, puis post-soixante-huitarde, au point que sa conscience est incarnée par Daniel Cohn-Bendit. Mais les mensonges des vainqueurs sont parfois encore remis en cause, spécialement quand aucune loi ne vient figer la recherche historique, même si les travaux inopportuns peinent, comme c’est le cas ici, à trouver un éditeur… Lire la suite

Réflexions & Histoire

Marion Sigaut : 3/5 – Le règne de la violence – La violence pré révolutionnaire

Pris à la gorge par la dette, le roi a finalement accepté de renoncer à contrôler le prix du grain et a re-libéralisé l’économie. Dans les quatre mois qui précèdent la prise de la Bastille, on comptera (c’est un chiffre minimum) trois cents émeutes à travers tout le pays. La population court après les convois de grains et s’en empare. Les autorités locales hésitent à réprimer. Les brigands s’en mêlent. Le chaos s’installe. Lire la suite

Réflexions & Histoire

LICRA : un meurtre, un procès, des révélations

Un meurtre est à l’origine de la création de la première de nos ligues de vertu la LICRA (Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme). En effet, le 25 mai 1926, Simon Petlioura, figure ukrainienne de la lutte contre le bolchévisme est assassiné froidement de cinq balles à bout portant par un certain Samuel Schwartzbard. Comme le notait un article du Figaro de l’époque : « Simon Petlioura fut assassiné dans des conditions de lâcheté atroce. » Lire la suite

José Castano :  « Jupiter » a méprisé, non seulement les Français d’Algérie, mais aussi la France »

Depuis les années 80, José Castano fait revivre la mémoire de la tragédie de l’Algérie française et  dénonce le péril que représente la montée de l’intégrisme islamique. Il réagit à la décision du Président Emmanuel Macron de reconnaître la responsabilité de l’armée dans la mort de Maurice Audin, un mathématicien militant communiste favorable à  l’indépendance de l’Algérie. Lire la suite

Réflexions & Histoire

Retour sur la conquête de l’Algérie … De l’affaire Bacri à celle de Sidi Faruch !

Quelles sont les origines des rapports chaotiques entre la France et l’Algérie, ce qui a conduit à l’occupation de la côte du Dey d’Alger après le débarquement de 37 000 hommes de troupe dans la baie de Sidi Feruch ce 14 juin 1830, prélude à plus de cent trente ans de colonisation française? Les opérations pour le moins contestables d’un financier juif, Joseph Bacri, issu d’une famille de Livourne qui a ouvert une maison de commerce à Alger, où il s’est associé à un coreligionnaire dénommé Busnach. Lire la suite

Page 7 sur 11
1 5 6 7 8 9 11
1 5 6 7 8 9 11
Haut De Page