Vous lisez

Zones occupées - page 2

L'apocalypse est lumineuse. Mais les crétins et les faux mages ne savent pas la lire, et ma patrie est crétinisée. Lucien Rebatet.

Zones occupées

Christianophobie en France : un mois d’avril particulièrement mauvais

Avec 47 actes signalés et documentés, le mois d’avril dernier n’offre guère d’amélioration sensible par rapport aux deux précédents mois (février : 50 actes ; mars : 51 actes) qui étaient déjà les plus mauvais jamais enregistrés dans les synthèses mensuelles que nous publions depuis janvier 2015. Par comparaison, nous avions enregistré et documenté, pour le mois d’avril 2018, 37 actes. Avril 2019 fait donc état d’une augmentation des méfaits de 27 % par rapport à avril 2018. Si, en outre, on compare les deux premiers quadrimestres de 2018 (114 actes) et 2019 (165 actes), les méfaits ont augmenté de 44,7 %. En tête des… Lire la suite

Zones occupées

Nick Conrad, vulgaire, bête et méchant

Les médias s’affolent pour un énième quidam congoïde à peine capable d’éructer trois mots de vocabulaire sans y placer une obscénité. Le répugnant Nick Conrad, à peine blanchi (sic) par le tribunal républicain après son dernier clip raciste et ultra-violent, récidive avec une daube immonde « Doux pays ». Il faut dire que 5000 euros avec sursis pour incitation à la haine raciale, c’était du jamais vu au pays des ligues de vertu. Incitation à la haine à géométrie variable. Lire la suite

Zones occupées

Justice politique : la Cour d’Appel d’Amiens juge Thomas Joly en son absence et le prive de son avocat

Communiqué de Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France. Suite à ma condamnation inique en première instance pour avoir dénoncé la barbarie islamiste dans un article de mon blog en l’illustrant de photos pourtant trouvables dans la presse française et internationale, j’avais immédiatement fait appel de cette décision politique. Lire la suite

Zones occupées

Le puits sans fond de la politique immigrationniste de la ville

On les croyait mortes et enterrées. Il n’en est rien. Les recommandations formulées voici un an par l’ancien ministre de la ville Jean-Louis Borloo dans le cadre de son plan banlieues resurgissent petit à petit, les unes après les autres, discrètement, presque en catimini, faisant mentir ceux qui affirmaient qu’Emmanuel Macron, commanditaire et destinataire du rapport, en avait balayé les conclusions d’un revers de main. Ce n’est une bonne nouvelle ni pour notre cohésion nationale ni pour nos finances publiques. Lire la suite

Zones occupées

Paris blues : je suis une légende …

Un lecteur nous écrit. Ceux qui pensent que Paris sera toujours Paris sont des imbéciles ou des aveugles. Pour des raisons diverses et variées, je fus amené à passer une journée complète dans notre belle capitale et j’en suis revenu bouleversé. Il a fallu tout d’abord affronter la SNCF et les services du Train à Grande Vitesse dans lesquels toute trace de service a disparu. Vous voyagez en seconde ? Plus de bar à votre disposition. Vous espériez un café ? Un jus d’orange ? Même à un prix prohibitif ? Mourez de soif, les gueux. Lire la suite

Nathalie Loiseau
Zones occupées

Nathalie Loiseau serait amnésique. C’est plutôt inquiétant pour son avenir…

Mais non Nathalie, il n’y a aucune honte à avoir été candidate de l’Union des étudiants de droite lorsque tu sévissais à Science-Po . En revanche, ce qui est honteux, c’est de vouloir faire croire que tu ignorais la nature de ton engagement d’alors. « Union des étudiants de droite », difficile d’être plus clair… De l’UNI au GUD, en passant par quelques militants de l’Oeuvre française, tout ce que la vénérable école comptait d’anti-communistes et de nationalistes se retrouvait dans ce syndicat. Alors, toi qui étais en quatrième année, tu ne savais donc pas de ce dont il s’agissait ? Laisse-nous rire… Lire la suite

Zones occupées

Christianophobie en France : le mois de mars pire que celui de février

Le mois de mars se révèle encore plus mauvais que le précédent, puisque nous avons pu signaler et documenter – recension arrêtée à la date du 13 avril –  51 cas : ce qui n’est pas une augmentation considérable, mais une augmentation tout de même… Une comparaison entre les nombres de faits venus à notre connaissance, au cours des premiers trimestres de 2018 et de 2019, manifeste, quant à elle, une considérable augmentation : 77 actes contre 118, soit 53 % de plus. Lire la suite

Page 2 sur 14
1 2 3 4 14
Haut De Page