C’est dimanche #11 novembre

dans Tour d'horizon

Notes de lectures, pensées, choses vues … Chaque dimanche, retrouvez le carnet insolite de la semaine écoulée.

Rédaction NSP
MATHILDE LAHDNETS
  • Votre frère a bien de l’esprit dit-on à Rivarol. « C’est une montre à répétition répondit-il, elle sonne quand elle me quitte. »
  • Il est beaucoup moins scandaleux de promettre la justice dans l’au-delà que de prétendre l’instaurer sur cette terre (P-A Cousteau, Pensées).
  • La joie massive de ces hommes en tas lorsque l’un d’eux lâche un pet. Irrésistible, la voluptueuse plaisanterie. Une plaisanterie toujours nouvelle, dont on ne se lasse jamais, qui arrache des larmes de joie dès qu’elle s’accompagne de quelques bonnes saillies sans imprévu, lourdement fécales. Et moi je m’émerveille qu’il soit si simple de se divertir. Sans me résigner toutefois. Sans cesser comme au premier jour de frissonner d’écœurement. Sans que se dissipent ces bouffées de haine qui me remontent des entrailles comme si l’on me giflait et que nul, autour de moi ne soupçonne. Et c’est cela, peut-être, après tout, l’expression la plus tangible de ce que les marxistes appellent l’antagonisme des classes. Irrésistiblement ces pets me rejettent vers une bourgeoisie que pourtant je méprise pour tant d’autres raisons, certainement plus valables, mais préservée de la vulgarité viscérale et des autres vulgarités plus inadmissibles que des crimes. (P-A Cousteau, Intra Muros).
  • « Tout le rêve de la démocratie, c’est d’élever le prolétaire au niveau de la bêtise du bourgeois.» (Flaubert).
  • « Quand ils parlaient on évitait leurs bouches, à cause que le dedans des pauvres sent déjà la mort. » (LFC)
  • « Aujourd’hui il y a tellement de femmes de lettres qu’on ne trouve plus de femmes de ménage. » (Léautaud).
  • « La Terreur de Robespierre a les jambes courtes » [à-côté de celle de Lénine]. (Soljenitsyne).
  • Nous sommes en 2018. A Martigues, la municipalité est communiste (oui! ça existe encore!). Depuis des années la maison de Maurras est interdite d’accès, ni curieux, ni journalistes ni rien de rien. N’ont qu’à aller à Moscou se prosterner devant le mausolée de Lénine. Qui lui, se garda bien d’être écrivain. Seulement un des grands assassins de l’Histoire.
  • Le merveilleux poème de Kipling, If (non moins merveilleusement traduit en français par André Maurois sous le titre Tu seras un homme mon fils) ornait un mur de l’université de Manchester. Intolérable qu’ils ont dit les camarades étudiants syndiqués. Dehors l’impérialiste raciste! Et bienvenue à Still I rise de la militante noire afro-américaine Maya Angelou. Prochain étape, Maya Angelou à la Pléiade. Mais déjà Gallimard ne dort plus : que faire de Kipling?
  • Il a dit. « Tête de mort sculptée dans un calcul biliaire. » (Léon Daudet parlant de [du criminel de guerre] Clemenceau).
  • Il a dit.« Un journaliste de premier ordre et un écrivain du second. » (Mauriac parlant de Camus).
  • Il a dit. « Être pauvre empêche de choisir ses ennuis. » (Montesquieu).
  • Il a dit.« … si c’était une équipe de Blancs (la majuscule est de moi), bah vous ne seriez pas champions du monde. » (Salman Rushdie).
  • Peut-être pire que les morts : la famine qui ravage le Yemen. Des millions d’enfants, ceux qui ne seront morts ni de balles ni de famine resteront marqués à vie, physiquement et moralement. L’ONU chiffre à 12-13 millions le nombre de Yéménites menacés de famine. Merci Trump (après Obama) de vendre des armes à nos amis saoudiens. Merci à « l’Europe », la France, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, l’Espagne et autres démocraties de geindre en se regardant le nombril.. Nous n’avions pas voulu ça, nous n’avons que vendu des armes. Qui c’est que ça gêne? Merci aussi à l’ONU dont on se demande le pourquoi de son existence. Merci à la lâcheté de nos démocraties. Au fait, à Noël, on va à Courch ou à Val? Saint Moritz pour changer?
  • En 1948, Tito, le dictateur yougoslave s’oppose à Staline. Inconcevable crime de lèse majesté au royaume des Soviets! Alors Staline envoie des tueurs à Belgrade. Lui qui a exterminé des dizaines de millions de ses concitoyens – et non concitoyens – s’y prend comme un manche. Et Tito de lui écrire une petite note pas piquée des hannetons : « Arrête d’envoyer des sbires pour me tuer! On en a déjà capturé cinq, un avait une bombe, un autre un fusil… S tu n’arrêtes pas de m’envoyer tes tueurs, je vais en envoyer un à Moscou connu pour son travail vite fait et je n’aurai certainement pas à en envoyer un deuxième. »
  • Vive le Conseil des droits de l’homme de l’ONU! Qui vient d’accepter deux nouveaux membres garants de la chose : les Philippines (salut à toi Ô Rodrigo Duterte) et l’Erythrée (un des pouvoirs actuels les plus criminels).
  • Dans un de mes journaux favoris (pour une fois ce n’est pas le Midol), est retranscrite une lettre de 1644 de Cromwell à son beau-frère, écrite deux jours après sa victoire sur les troupes de Charles Ier – la bataille la plus sanglante ayant jamais eu lieu sur le sol anglais. Dans ces 20 à 30 lignes (ça dépend de da taille de son écriture et la largeur du papier) Cromwell y donne quelques détails militaires et y informe en prime son beauf de la mort de son fils. Dieu y est remercié QUINZE fois (d’avoir permis ce massacre et d’accueillir le fils mort). Gott mit uns! le credo de toutes les armées.
  • Faisant une conférence, cette Autrichienne demande si épouser une fillette de 9 ans n’est pas de la pédophilie. Un journaleux est dans l’assistance, s’étrangle et rend la chose publique. La dame est condamnée par la Cour européenne des droits de l’homme! Parce qu’il s’agit de Mahomet! Intouchable, le prophète! Et la CEDH de se justifier (!!) « assurer la coexistence pacifique de toutes les religions » (sic). Cette dame est coupable de blasphème, alors circulez, y’a rien à voir.
  • Une bonne nouvelle quand même : lorsque vous voudrez vous taper une fillette, vous connaissez la marche à suivre pour ne pas vous faire taper sur les doigts, suffira de dire que vous êtes musulman.