C’est Ramadan : cinq façons amusantes d’enquiquiner un musulman

dans Tour d'horizon

Le Ramadan, objectivement, on s’en tamponne le coquillard. Qu’est-ce qu’on en a à battre d’une religion qui interdit le Bourgogne premier cru et la cochonnaille ? Mais il faut quand même avouer qu’au pays des Gaulois, il ne faut jamais rater une occasion de rigoler. Et quel meilleur moyen de se fendre la poire que de se payer celle de son voisin, surtout s’il est musulman ? Aucune difficulté pour cela : le gaulois, de nos jours, a de plus en plus de chance d’avoir un voisin musulman. Un peu d’humour …


Rédaction NSP
Albertine Glouton

Pendant le Ramadan, votre voisin Aziz va crever la dalle et tirer la langue du matin au soir. Pour peu qu’il fasse chaud, vous n’avez pas fini de rigoler. Le Ramadan, c’est toujours plus marrant en été, sous une bonne canicule.
Commencez par vous renseigner sur les horaires des prières obligatoires. Rien de plus facile, ce site vous les fournira ville par ville car figurez-vous que les horaires varient de ville en ville. Une fois muni du précieux calendrier, astiquez votre chaîne HIFI et diffusez, à chaque horaire de prière, une musique de bon aloi à fond les ballons. On vous laisse le choix entre La Chevauchée des Walkyries de Richard Wagner, Ave Maria par Pavarotti ou Hells Bells d’ACDC. Variez les plaisirs en alternant les airs à chaque prière. Rigolade garantie.
Vers 13H30, la faim commence à se faire sentir chez Aziz. Pas facile de jeûner depuis 4H30 du matin. N’hésitez pas, invitez des copains, allumez votre barbecue et inondez les jardins environnants d’odeur de saucisses grillées en décapsulant moult cannettes et en criant régulièrement : « Allez, Robert, encore une petite mousse ! ».
Les copains d’Aziz débarquent à la tombée de la nuit pour s’empiffrer. C’est le moment d’organiser dans le quartier une procession avec vos potes de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. La vue des curés en soutane et l’odeur de l’encens devraient assurer l’ambiance pendant l’Iftar.
Si vous n’avez pas de catholiques traditionnalistes sous la main, vous pouvez aussi organiser un défilé de carnavaleux dunkerquois habillés en Ma Tante ou inviter un groupe d’anciens légionnaires à chanter Tiens voilà du boudin pour l’anniversaire de votre grand-père qui a fait l’Algérie.Tant que vous y êtes, glissez tous les jours dans la boîte aux lettres d’Aziz un exemplaire photocopié du Grand Secret de l’Islam sans oublier de l’abonner à la newsletter du site de l’abbé Pagès Islam et Vérité.
Enfin, pour une bonne tranche de marrade entre potes, dénichez-vous un restaurant de couscous tenu par des musulmans pratiquants, réservez une table pour dix et débarquez à 13h après avoir déjà fait honneur au pastaga.
Passablement éméchés, vous réclamerez outrageusement un supplément de semoule parce que l’apéro, ça creuse, vous reprendrez trois fois du couscous royal et vous ferez un sort à une assiette de douze loukoums sous le regard exsangue de l’aubergiste affamé. N’oubliez pas de chanter tous ensemble « Fais-moi du couscous chéri ! » à la fin du repas en dégustant la 4ème Boukha. Ne quittez pas la table avant 17h.
Comme quoi, finalement, le ramadan, c’est rigolo.



 

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page