Civitas renonce à déposer une liste aux élections européennes

dans Tour d'horizon

Communiqué de presse. Malgré nos efforts et la générosité de nos adhérents et sympathisants, il n’a pas été possible de réunir le montant colossal d’un million d’euros nécessaire à l’impression et la livraison des bulletins de vote dans tous les bureaux de vote.

Le système verrouille bien l’accès à une telle élection. En faisant silence sur les “petites” listes durant la pré-campagne électorale, les médias aux ordres réduisent de la sorte toute possibilité de trouver des financements extérieurs.
Il existe bien la possibilité de demander aux électeurs d’imprimer leur bulletin de vote mais c’est un leurre puisque les contraintes sévères en terme de format, de couleur et de grammage du papier invalideront une grande part des bulletins de vote ainsi déposés dans les urnes.
CIVITAS étant sans illusion aucune à l’égard des institutions européennes, notre intention était uniquement de profiter de cette campagne électorale pour porter un discours sans concession dont le contenu ne se retrouve chez aucune autre liste annoncée.
Mais la générosité de nos membres et sympathisants servira plus efficacement notre cause en étant affectée aux élections municipales de 2020 où nous sommes d’ores et déjà assurés de récolter plusieurs élus et de pouvoir servir véritablement le bien commun.
C’est là un enjeu politique majeur.
D’ici-là, mobilisons-nous massivement pour venir à Paris le dimanche 12 mai. Pour Notre-Dame de Paris et pour sainte Jeanne d’Arc. Pour la France et pour le Christ. Venons témoigner publiquement de notre Foi ! Cette bataille-là se livre sans argent et même contre les puissances d’argent.

Alain Escada, président de CIVITAS

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page