Du coronavirus au “macronavirus”, les pièces d’un puzzle de compréhension

dans Zones occupées

« Les histoires relatées dans les mythes ne sont peut-être pas tant à chercher dans l’espace et le temps physique » (Réflexions d’un voyageur).


Rédaction NSP
Frédéric Andreu

“Je veux bien croire que le Coronavirus provient d’une chauve-souris, d’un éléphant chevelu ou encore d’un flamand rose à poils durs, mais il existe aussi un faisceau d’indices non moins plausibles que je m’empresse de vous livrer alors même que le virus atteint des proportions pandémiques dans le monde.
D’origine lyonnaise, je peux tout d’abord avancer un premier élément que vous pouvez joindre comme une première pièce à votre puzzle de compréhension. Lyon abrite un laboratoire hyper-sécurisé où sont étudiés et manipulés les virus les plus dangereux au monde. Bien que secret, ce laboratoire est connu à Lyon. A noter que cette ville abrite aussi d’autres institutions et banques de donnée de répercussion mondiale. Lyon est par exemple le siège du secrétariat général d’Interpol.
Il faut savoir aussi que Lyon a servi de base d’expérimentation pour le Jacobinisme. Les méthodes exterminatrices des Colonnes Infernales y furent expérimentées avant leur application à grande échelle en Vendée royaliste.
En 2017 fut construit, en partenariat avec la France, le laboratoire P4 jumeau de Lyon, dans une ville chinoise stratégique puisque située en plein milieu de la Chine, la désormais célèbre Wuhan. La période d’installation de ce laboratoire est en fait contemporaine avec l’intronisation de Macron comme leader d’un nouveau parti électoraliste destinée à poursuivre la politique de Hollande. Ce point n’est pas un point de détail, ou un simple hasard de calendrier, puisque le projet de laboratoire avait été précédemment ajourné par les ingénieurs français inquiets à juste titre des grands risques d’une telle opération en Chine communiste.
En fait, autre élément essentiel du puzzle, Macron et son compère Philippe proviennent d’un groupe élitaire appelé « Young Leaders ». Ce groupe de financiers internationaux appartient à la France-China Foundation, un réseau de leaders mondiaux favorisant le mondialisme financier, notamment entre la France et la Chine.
Voici donc une deuxième pièce du puzzle. Ce laboratoire franco-chinois a été créé alors que Macron était promu ministre.
Voici l’agenda précis de cette fameuse journée du 2 septembre 2013 où Macron est entré en scène. Le matin du 2, les Young Leaders étaient reçus par Jacques Attali, le Merlin de toute cette stratégie. L’après-midi, Macron était reçu par François Hollande au Quai D’Orsay afin de jeter les bases d’un nouveau parti transcourant, «EM».
A ce moment-là, François Hollande, qui avait renoncé à lutter contre son «ennemi invisible de la finance internationale» savait par conséquent qu’il ne serait jamais réélu et jouerait donc le triste rôle du perdant de l’Histoire. Hollande trouva une narcissique compensation à ce que « son » jeune poulain puisse remporter les élections à sa place quelques années plus tard.
A la première pièce du puzzle : le projet de laboratoire P4 chinois, jusque-là ajourné, et qui devient subitement une priorité en 2014, s’ajoute une deuxième pièce : un candidat sans expérience, gonflé artificiellement par les médias du système, est élu président par un peuple sous influence. Mis au pouvoir pour accélérer un processus mondialiste notamment migratoire, déjà bien entamé avant lui par Sarkozy et les autres candidats du « système », Macron joue à merveille son rôle de faux patriote.
Je ne pose sur la table ici que des pièces tout à fait vérifiées et vérifiables, mais jamais présentées dans un ensemble cohérent. Je ne dis pas que le Virus fut intentionnellement répandu dans la nature par les Chinois. Je doute simplement de la théorie chauvesouriesque. Je prétends que le virus s’est échappé du Laboratoire de Wuhan. Je dis que ce projet délirant d’installation de laboratoire fait partie d’un réseau d’éléments visant l’organisation d’un super État décentralisé, despatialisé. Le transfert des technologies françaises à la Chine communiste est un acte de haute trahison de la part de Macron. Il est du même ordre que la création d’une usine de traitement nucléaire décidée secrètement en octobre 1956 entre Guy Mollet et l’État d’Israël (et ajournée par le Général De Gaulle une fois arrivé au pouvoir).
Cette stratégie vise un plan par étapes de gouvernement mondial qui n’est plus un secret.
Certains Merlins de la politique française n’en font pas mystère.  Il existe plusieurs type de virus, chimiques, culturels, migratoires qui ont tous un point commun : faire éclater les identités et la logique des limites, des frontières, dissoudre les peuples dans la démocratie chlorhydrique.”
Frédéric Andrieu est chasseur de mythes et ardent promoteur du cyclo-tourisme : « Au hasard d’un bel après-midi de mai, je tombais sur un article relatant une découverte pour le moins originale… Dans cet article, un chercheur italien — Felice Vinci — prétendait que les aventures d’Ulysse n’auraient pas eu lieu en Méditerranée, mais en Mer Baltique !  D’où le motif de mon voyage : retrouver la « vraie » île d’Ithaque et la « vraie » ville de Troie, mission d’autant plus audacieuse qu’un autre auteur — Danois celui-là — était parvenu entre-temps à la même conclusion. Je contactais l’un et l’autre auteurs, et enfourchais mon vieux vélo Stevens à la rencontre d’Ulysse le Rusé ! Au terme de plusieurs mois de vélo, je ne trouvais rien d’autre que des plages à l’odeur d’ambre, des moustiques voraces et une société aussi « liquide » que la mer.  Leçon de chose : les histoires relatées dans les mythes ne sont peut-être pas tant à chercher dans l’espace et le temps physique »
Ses aventures cyclo-nordiques, ses « vélodyssées » comme il les appelle, lui ont inspiré deux ouvrages

Derniers articles Zones occupées

Corona Spinea

Haec contra coronaviridæ corona spinea est. Le coronavirus est la parodie de
Haut De Page