Jetons nos téléviseurs

Et PAF le téléviseur ! Vive la Liberté !

dans Résister/Tour d'horizon
Klara Von Kustniz
Klara Von Kustniz

De 2010 à 2016, le nombre de foyers français équipés d’un téléviseur n’a fait que diminuer. Pour la première fois en 2016, la barre est passée en dessous des 95%. Faut-il y voir une lueur d’espoir pour l’intelligence des français ?

Certains foyers- comme le mien- ont-ils enfin décidé de jeter le téléviseur, ce grand Satan audiovisuel ? Quelle peut bien être la raison qui pousse une famille française à déposer son téléviseur sur le trottoir et à appeler le service municipal des encombrants afin qu’il l’en débarrasse ? D’aucuns répliqueront que la place de la télévision putassière est en effet sur le trottoir … Mais ce serait salir l’intelligence de nos camarades péripatéticiennes de les comparer à l’instrument de l’abêtissement national.

Sans doute, l’appât du gain doit compter pour beaucoup dans l’abandon du petit écran, l’état vous remboursant l’onéreuse redevance télévisuelle de 138€ dès que vous en faites la demande. La question s’est d’ailleurs posée dans notre foyer : « Mais Grands Dieux, qu’allons-nous faire de tout cet argent ?  Acheter des livres peut-être ?… »

L’esprit lobotomisé par le téléviseur

D’ailleurs force est de constater que le « petit écran » n’a plus de petit que le nom car plus les prix baissent et plus la taille augmente.

Il suffit de se promener à la nuit tombée dans la rue de n’importe quelle ville française pour apercevoir la lueur bleuâtre de la taille d’un mur qui envahit les espaces domestiques. Et face au démon lumineux, une famille lobotomisée, la lippe molle et le regard bovin engloutit la propagande officielle en mâchouillant une pizza industrielle.

Personne ne parle, personne ne se pose de questions, personne ne pense …

Le lendemain, au boulot ou au bistrot, les membres de cette même famille commenteront le dernier épisode d’une imbécile série américaine, la merveilleuse tenue de telle ou telle star ou la représentation d’une rencontre sportive entre milliardaires congoïdes en short et ce sera leur unique sujet de conversation.
Ils répéteront à l’envi la doxa servie à la louche par BFMTV dans leurs espaces grands ouverts de cerveau en bavant d’avance à la perspective de leur prochaine soirée télé.
Avec un peu de chance, les Maîtres de la pensée leur proposeront un programme légèrement coquin et tout émoustillés, ils se reproduiront, ajoutant à leur nombre un nouveau petit animal télévisuel, inculte et maniaco-dépressif.

Comme tout le monde …

Pourtant, dans ces assemblées de zombies aux méninges occupées, l’oeil averti peut parfois apercevoir un être différent. Celui-ci se donne bien du mal pour avoir l’air « comme tout le monde », il évite les discussions entre collègues et semble très occupé à ne pas participer au jeu du commentaire télévisuel. Mais il est facile de le repérer, il ne sait pas qui est Truc ou Machin qui joue dans telle ou telle série, il n’a jamais regardé la dernière pitrerie bien-pensante à la mode et serait bien incapable de vous dire qui a gagné le match hier soir.
D’ailleurs, il ne sait même pas qu’il y avait un match …

Cet être étrange pense à sa soirée. Il va s’asseoir à table et parler à ses enfants. Ils vont manger des plats faits maison car ils ont eu le temps de les préparer ensemble. Ils vont rire, commenter un livre ou un article lu.
Personne ne dira : « Chut !, j’entends pas les infos ! » à l’enfant qui raconte sa journée. Personne ne lui dira ce qu’il doit penser.

Le diable n’est pas là, il n’est plus là.

Source : Foyers équipés de téléviseurs.

Tags:

Derniers articles Résister

Haut De Page