Euthanasie pour tous, le souhait des francs-maçons ?

dans Franc-Maçonnerie

Le Grand Orient de France vient de se fendre d’un communiqué d’une rare hypocrisie au sujet de la mort tragique de Vincent Lambert, victime de la république.


Rédaction NSP
Ivan Lévy

Après avoir exprimé ses condoléances à la famille, toute la famille…le GODF exprime naturellement son soulagement. Etre soulagé de la mort d’un homme, voilà qui est profondément humaniste. Mais c’est le troisième paragraphe le plus intéressant et le plus effrayant : « Il (le GODF) tient à rappeler enfin que le drame de Vincent Lambert nous crée collectivement l’obligation de faire évoluer notre droit pour permettre enfin le libre choix de la fin de vie dans le strict respect des appréciations et des conceptions métaphysiques de chacun. »
Voilà qui a le mérite d’être clair. La secte maçonnique veut régenter notre mort et imposer la piqûre pour tous. On le voit bien venir, le libre choix : piqûre à midi ou à minuit mon très cher frère ? Quant au respect des conceptions métaphysiques de chacun, de la part d’une institution qui n’a de cesse depuis la publication des constitutions d’Anderson en 1723- texte fondateur- de détruire tout ce qui fait l’ordre naturel des choses, c’est-à-dire l’ordre divin de la création, on suppose qu’il s’agit de conceptions métaphysiques particulières, excluant le christianisme, l’islam et le judaïsme voire le bouddhisme puisque toutes ces « conceptions » refusent l’euthanasie et respectent la vie. Finalement, il ne reste plus qu’une « conception », celle de la maçonnerie, c’est-à-dire celle de la mort.

Question à l’étude des loges …

Dans les questions à l’étude des loges, questions sur lesquelles les membres de la secte sont appelés à travailler chaque année avant d’envoyer leurs conclusions à l’obédience qui se chargera de les transmettre aux politiques « à titre consultatif », l’euthanasie fait figure de cheval de bataille. L’avortement, c’est déjà fait. La victoire est totale : 9 millions d’enfants morts. Après les bébés, les malades, les handicapés et pourquoi pas les vieux ? C’est vrai quoi, ça coûte cher de soigner les gens et l’euthanasie serait un excellent moyen de faire des économies. Sous couvert d’humanisme et de fraternité, les frangins, adeptes du père du mensonge, embobinent le pauvre peuple pour lui faire accepter l’impensable : l’assassinat de grand-père ou la « fin miséricordieuse » pour la tata trisomique. Enfin, si la tata en question a réussi à survivre à la loi sur l’avortement. Avez-vous remarqué que, dans nos rues, on ne croise presque plus jamais le sourire radieux et la bouille toute ronde d’un trisomique ? Ils ont été assassinés au nom de « l’humanisme ».
Le monde maçonnique, le monde des ténèbres gagne de plus en plus de terrain. Tout repose chez eux sur l’inversion car ce qu’ils appellent la lumière et qu’ils prétendent recevoir lors de leur initiation n’est rien d’autre qu’un brevet de ténèbres décerné par leur maître diabolique. Le « permis de tuer » du chevalier Kadosh est en train de s’étendre à toute notre société.
Les francs-maçons sont cependant à plaindre et il nous faut prier pour eux car la plupart d’entre eux ne sont que de pauvres naïfs qui croient bêtement aux fadaises humanistes que leur sert la secte et sont persuadés – les niais- d’œuvrer pour le bien public, aveuglés qu’ils sont par la lumière noire du mensonge. Les autres sont des magouilleurs à la recherche d’un « réseau » qui leur permettra de s’enrichir. Finalement, ça ne vaut pas mieux. Et tous sont manipulés par les frères des hauts-grades, ceux qui savent exactement qui ils servent et pour quelle abominable fin : le règne des ténèbres.
Un peu de pitié pour ces pauvres hères : euthanasie pour tous !

Derniers articles Franc-Maçonnerie

Haut De Page