France-Albanie, un problème musical ?

dans Tour d'horizon

Un incident diplomatique et le Président de la République se trouve obligé d’intervenir pour une ridicule erreur de fichier. La musique n’est pas pour les technocrates…


Rédaction NSP
Silvestrik

France-Albanie au Stade de France, samedi 7 septembre. Dans la cérémonie d’ouverture du match la sono fait entendre l’hymne de l’Andorre, stupeur sur la pelouse où les joueurs sont alignés et dans les gradins où attendent les supporters. Et scandale quand le présentateur du Stade de France, ancien animateur radio, se plante dans ses excuses et confond l’Albanie avec l’Arménie !Les organisateurs, la FFF, le Stade de France ont ridiculisés la France. 80 000 spectateurs plus les télévisions du monde entier, l’ambassadeur d’Albanie, les représentants du football européen… Le match débute avec sept minutes de retard. Le Président de la République lui-même obligé de présenter les excuses de la France.T
ous ces beaux messieurs, du gouvernement et des médias, savent très bien donner des leçons sur la prétendue homophobie des supporters, mais sont incapables d’assurer une prestation internationale. Evidemment, ce n’est pas de leur faute, ils s’en prennent à un obscur technicien alors qu’ils sont les responsables de ce désastre. A force de vouloir faire des économie, ils ont supprimé l’orchestre militaire qui ouvre traditionnellement les matchs internationaux.
Pour eux, un enregistrement fait tout aussi bien l’affaire. Sauf que ces responsables sont tous incapables de distinguer un hymne national d’un autre. Un fichier ou un autre, quelle importance ! C’est justement la différence entre la musique vivante exécutée par un artiste professionnel et de la musique morte gérée par un technicien
L’orchestre militaire prévu pour la prestation a été décommandé sans explication trois jours avant. Pour quelle obscure raison ? Qui a pris cette décision au ministère ? Ça n’a probablement pas plu que le match soit dédié aux orphelins de la gendarmerie, mais pas d’info sur le sujet, secret d’Etat…
L’armée est le premier employeur de musiciens en France. Il serait temps de s’en apercevoir et de savoir employer ses orchestres dans des missions utiles pour le pays. La musique est un outil culturel et diplomatique. La place des orchestres militaires est partout où la musique peut contribuer à la représentation de la France. Cette mission incombe à des artistes professionnels que sont les musiciens militaires, pas à des fichiers-sons gérés par des techniciens.
Pour les technocrates, une simple bande-son libre de droits fait largement l’affaire. Et tout le monde sait que les journalistes n’aiment pas la musique militaire. On peut constater le lamentable résultat et ses conséquences internationales en matière d’image de marque pour la France et sa diplomatie.
La France … la France ? Celle des décombres …

 

 

 

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page