L'abomination de l'écriture inclusive.

France Bleu Armorique ou le massacre de la langue française

dans Zones occupées

Une fois de plus, Boris Le Lay est condamné par la justice pour délit d’opinion. Nous ne reviendrons pas sur la chose jugée mais nous n’en pensons pas moins.

Rédaction NSP
Rédaction NSP

Ce qui choque particulièrement dans l’article consacré à cette condamnation par Loïc Guellec de France Bleu Armorique, c’est l’emploi de l’écriture inclusive.

La rédaction de NSP conseille vivement à M. Guellec de réviser Malherbe et Vaugelas afin de ne plus les confondre avec Mélenchon et Guevara.

A moins que l’emploi de cette hérésie linguistique ne soit pour Monsieur Guellec qu’un moyen détourné de donner subrepticement son opinion sur les faits et de se revendiquer gauchiste, mais pas trop. Courageux mais pas téméraire.

En grammaire, on appelle cela un modalisateur.

Je laisse le soin à nos lecteurs lettrés d’en trouver d’autres dans l’article en question, afin de nous confirmer l’appartenance à la mouvance gauchiste de ce journaliste breton.