Frappez, on vous ouvrira…

dans Franc-Maçonnerie

La toile regorge de sites maçonniques tous plus humanistes et fraternels les uns que les autres. La propagande bat son plein pour attirer le naïf profane dans les griffes de la secte. La première victime des temples est le curieux, celui qui, tout petit déjà, ne pouvait s’empêcher d’écouter aux portes ou d’ouvrir les courriers qui ne lui étaient pas destinés. Songeons que, comme disent les anglais : « curiosity killed the cat » et c’est ce qui pend au nez du profane trop curieux : la mort de l’âme. Le pire est que ce vilain curieux, une fois pris dans les rets maçonniques, ne s’arrêtera pas à l’initiation et la curiosité le mènera de degré en degré jusqu’à la damnation. L’orgueil et l’ambition se joindront à la curiosité pour le perdre définitivement par la perspective de la révélation du fameux secret maçonnique.


Rédaction NSP
Ivan Lévy

Soyons clairs, le secret n’en est pas un. Ou si secret il y a, il réside essentiellement dans les desseins infâmes de la secte : l’instauration d’un ordre universel issu du chaos « ordo ab chaos », ordre universel dans lequel la transcendance n’existe plus et seul règne l’homme égal à Dieu. « Il n’y a rien au dessus du grade de maître » apprend-on dans le rituel de la cérémonie d’élévation à ce grade. Le symbole est aussi lumineux que le Delta qui brille au dessus du plateau du Vénérable Maître de la Loge : il n’y a rien « au dessus de l’homme » nous dit le rituel. Nous y voilà, plus de Dieu, plus de transcendance, plus de notion de bien et de mal, l’homme décide seul de ce qui est bien et mal et donc, plus de péché… « Si Dieu n’existe pas, tout est permis » disait Dostoïevsky. Là réside le secret maçonnique qui n’est que la vision luciférienne du monde et ne vise qu’à instaurer le règne de l’ange déchu.
Les maçons s’évertuent à faire croire au naïf que la maçonnerie est un lieu de développement spirituel et moral, un lieu de fraternité universelle, d’humanisme et d’égalité. Fumisterie que tout cela. Aucune fraternité et aucune égalité dans une société de degrés reposant sur une juste et parfaite discrimination entre eux.
La plupart de ces maçons sont d’ailleurs de parfaits idiots utiles au service de la secte, ignorant totalement ses véritables desseins, ceux-ci ne se révélant que progressivement lors du passage des grades. On peut être franc-maçon et n’avoir aucune idée de l’aspect satanique des rituels et voilà ce qui fait la force de la société secrète : le jeu du double-langage. Humaniste et fraternelle aux yeux du monde profane et de la plupart des initiés naïfs des loges bleues, totalitaire et luciférienne pour les initiés des Hauts-Grades.
Il existe un bon moyen de sauver le naïf curieux du pseudo « secret », lui montrer la réalité de la maçonnerie : vide, inanité, magouilles en tous genres, mensonges sur ses véritables desseins bien loin du discours lénifiant officiel. Ouvrons donc la porte du temple…
Quel naïf curieux n’a pas un jour tenté, à défaut de pousser la porte d’un temple, de pénétrer un site maçonnique sur la toile et ne s’est heurté à un questionnaire abscons sensé vérifier son appartenance à la secte ? Nos amis maçons appellent cela le « tuilage ». On vous l’impose à la porte des temples et il s’agit alors de se faire reconnaître à l’aide de mots secrets, attouchements et autres gamineries. Il en est de même sur le web.

On va rentrer !

Amusons-nous un peu avec le site On va rentrer qui se vante d’être un genre de « bon coin » maçonnique où l’on trouve, en vrac, des petites annonces entre maçons, des professionnels tous maçons, l’actualité des loges et du web fraternel et une belle liste de tous les profanes qui frappent à la porte du temple, c’est-à-dire des zozos qui ont demandé leur admission soit par affairisme, soit par souci de spiritualité soit par pure bêtise.
Cliquer sur « se connecter » puis sur « s’inscrire » puisque naturellement, vous n’avez pas de code pour entrer sur le site. Complétez votre inscription avec des noms et des numéros de téléphone fantaisistes, créez-vous une adresse mail bidon et répondez crânement « oui » aux deux dernières questions : « êtes-vous franc-maçon ? » et « êtes-vous prêt à répondre aux questions du tuileur ? ». Inutile d’indiquer une adresse mail Facebook, le questionnaire s’en passe aisément. La page suivante va vous proposer un certain nombre de questions pour pénétrer le site maçonnique, questions que l’on retrouve presque dans tous les formulaires d’inscription sur ce genre de site.
La rédaction de NSP, ne reculant devant aucun sacrifice, vous donne les réponses et vous offre ainsi une occasion de vous rendre compte par vous-même que le secret maçonnique n’en est pas un.
Vous voici sur la page du « tuilage » 

Nom et Prénom : répondez n’importe quoi.

Frère ou sœur : on vous laisse le choix…

Téléphone : le même fantaisiste que sur la page précédente

Tu travailles à quel Orient : Orient signifie Ville dans laquelle se trouve votre Loge. Indiquez une ville et soyez juste cohérent avec votre département précédemment cité

Quel âge maçonnique as-tu ? ça se corse, il y a trois réponses possibles : 3 ans, 5 ans ou 7 ans et plus. 3 ans correspond au grade d’Apprenti, 5 ans au grade de Compagnon, 7 ans et plus correspond au grade de maître qui sont les trois premiers grades des loges dites bleues. Choisissez celui que vous voulez.

D’où viens-tu ? Répondez « d’une loge juste et parfaite ». En effet, pour les frangins, tout ce qu’ils font est juste et parfait…

Quel est le nom de ton Atelier : on vous demande ici le nom de votre Loge. Les noms de loges sont presque toujours les mêmes depuis le XVIIIème siècle : Justice et Fraternité, Tolérance et Amitié, Egalité et Liberté, Les Amis réunis, Les philosophes, Lumière de la Drôme etc…Un peu d’imagination devrait vous aider.

Quel est le mot de ton grade : Il s’agit là de ne pas se tromper par rapport à vos réponses précédentes. Si vous avez répondu trois ans (Apprenti), le mot est Tubalcaïn ; si vous avez répondu 5 ans (Compagnon), le mot est Shiboleth ; si vous avez répondu 7 ans et plus (Maître), le mot est aussi Tubalcaïn.

Fais-tu partie d’une obédience ? Un menu déroulant vous propose les obédiences. Attention à ne pas faire d’erreur, si vous êtes un Frère, vous pouvez être de n’importe quelle obédience sauf la GLFF (Grande Loge Féminine de France, Obédience exclusivement féminine) et si vous êtes une sœur, vous ne pouvez faire partie que d’une Obédience féminine ou une Obédience mixte. Vérifiez sur la toile avant de choisir.

Quel est ton rite ? ne prenez pas de risque et utilisez les rites les plus courus de la maçonnerie à savoir au choix le REAA (Rite Ecossais Ancien et Accepté) ou le RF (Rite français)

Tu confirmes que tu es bien franc-maçon : répondez oui sans hésiter.

Il ne vous reste plus qu’à attendre de recevoir le mail de confirmation d’inscription sur l’adresse mail créée pour la circonstance et à vous les pitreries maçonniques. Le secret n’est qu’un secret de Polichinelle, la vérité est ailleurs.