Hiram.be, pourquoi pas Satan.be ?

dans Franc-Maçonnerie

Le site maçonnique Hiram.be n’a décidément rien d’autre à faire que de s’intéresser à votre site préféré www.noussommespartout.fr tout en le qualifiant de site « d’extrême-droite » et en fustigeant le fait bien simple qu’il donne la parole à tout le monde et en particulier à leur bête noire Alain Escada puisque chez ces gens-là, seuls peuvent s’exprimer ceux qui pensent comme eux.


Rédaction NSP
Ivan Lévy

Géplu, inénarrable auteur valenciennois de l’article, étale une fois de plus son inculture crasse en qualifiant Nous Sommes Partout de site d’extrême-droite. Nous nous voyons obligés, par charité chrétienne, de rappeler à M. Plumecoq dit Géplu que notre site n’est ni de droite ni de gauche mais qu’il est monarchiste, catholique et anti républicain étant donné que les notions de droite et de gauche ont été inventées par l’assemblée nationale de 1789, ramassis de guignols embourgeoisés, affublés de tabliers grotesques et financés par la banque cosmopolite pour détruire la monarchie et ne faisaient référence qu’à la position des susdits guignols autour du président de l’assemblée constituante. Donc, faisons simple, nous ne sommes ni de droite ni de gauche, notre place est auprès du roi, derrière le trône et en aucun cas à droite ou à gauche de la racaille républicaine.
Enfin, la franc-maçonnerie tolère tout de même le royaliste, si c’est un d’Orléans descendant de celui qui a voté la mort du roi très-chrétien Louis XVI et qui vient d’ailleurs de rejoindre, comme disent les frangins, l’Orient Eternel. Un rendez-vous chez Satan qu’il va enfin honorer.

Kadosh un jour, Kadosh toujours !

Géplu tombe en catalepsie en apprenant que M. Escada n’est pas démocrate et conchie la république, le tout « dans un langage décomplexé », c’est-à-dire, en langage maçonnique une langage libre car nos Très Chers Frères qui se targuent tant de la Liberté absolue de conscience, de la Tolérance et du Respect mutuel des autres et de soi-même comme dit l’article 1 de la constitution du Grand Orient de France abhorrent la liberté de parole de M. Escada et de tous les monarchistes, chrétiens et anti républicains. Je sais bien que le chevalier Kadosh se doit de piétiner le lys et le crucifix mais, dans ce cas, qu’il nous épargne ses simagrées sur la liberté d’expression et qu’il reconnaisse clairement qu’il n’est qu’un dictateur absolu exigeant que tout un chacun pense comme lui puisqu’il détient forcément la vérité.
Mon Très cher Frère, ta république, comme tous les régimes politiques, tombera un jour de son piédestal pour rejoindre aux oubliettes de l’histoire les régimes plus ou moins loufoques et inefficaces expérimentés par les puissances de l’argent. Un peu d’humilité ne ferait pas de mal à la Gueuse, surtout en cette aube jaune actuelle, aube qui pourrait bien devenir dorée si on continue à les lui briser menues.
Les auteurs des commentaires sur cet article sans aucune analyse politique et où l’argumentaire brille par son absence voient une dérive totalitaire dans les paroles de M. Escada, ce qui peut paraître paradoxal chez des gens pour qui la république est LE régime absolu, incontournable et idéal. Et de pleurer sur l’absence de démocratie des partis divergents  alors que force est de constater que ces grands démocrates vont jusqu’à exiger le silence de ces mêmes partis. La liberté d’expression, oui mais seulement la leur.
En attendant, chers lecteurs, si vous souhaitez discuter de la chose avec les membres de la franc-maçonnerie afin de vous assurer de leur insondable amour pour la démocratie, vous pouvez vous rendre à leur temple tous les soirs de semaine et hors vacances scolaires aux alentours de 20h : 17 rue des Canonniers à Valenciennes pour rencontrer M. Plumecoq dit Géplu ou, pour nos amis belges 8 rue du Persil ou 41 bis rue de Suède à Bruxelles.
Nous ne doutons pas du fait que ces grands démocrates vous recevront à bras ouverts pour vous expliquer leurs théories sur la liberté d’expression. Pensez à arriver de bonne heure car à partir de 20H30, les Frères ou les Sœurs risquent d’être déjà passablement avinés. Vous les reconnaîtrez facilement, ils sont vêtus de noir, roulent en grosse cylindrée, portent des mallettes contenant leurs décors (tablier, gants, cordon etc.) et sont en général assez bedonnants.
Bonne soirée !
Nous avons dit, parce que « J’ai dit » était déjà pris …

Derniers articles Franc-Maçonnerie

Haut De Page