Jean-Philippe Hubsch : Les voeux maçonniques de l’anti-France pour 2020 !

dans Franc-Maçonnerie

Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du Grand Orient de France a l’outrecuidance de présenter ses vœux à la France qui, soit dit en passant, ne lui a rien demandé et dont sa secte tente de détruire l’identité depuis sa naissance au XVIII ème siècle.


Rédaction NSP
Klara Von Kustniz

Le Très Vénérable nous gratifie d’un bilan 2019 au sujet de la merveilleuse laïcité qui nous pourrit la vie depuis le 9 décembre 1905, laïcité dans laquelle il voit une panacée pour résoudre tous les problèmes de communautarisme et de fanatisme.
Entre nous, si ça marchait, depuis le temps, ça se saurait.
Il revendique avec raison la paternité de cette loi scélérate passée au cri de « A moi les enfants de la veuve » par le Frère Emile Combes, loi qui n’a été qu’un prétexte pour détruire le catholicisme et l’ordre naturel des choses voulu par le Christ. Jean-Philippe Hubsch se félicite que le très fraternel président Macron soit le garant de la laïcité sans remarquer que ce même président se vautre régulièrement devant les croissants ou les bougies , méprisant souverainement la Croix. Mais quoi de plus normal dans une république franc-maçonne (pléonasme) ? Si la laïcité, c’est hurler au loup à chaque graffiti anti judaïsme ou anti islam et se taire à chaque profanation d’église ou de cimetière chrétien, la laïcité est donc à deux vitesses puisque d’après ces fraternels hypocrites, elle est censée garantir la liberté de culte de chacun. Pas des catholiques en tous cas que l’on peut insulter en toute impunité. Songeons à l’insane Fromet bavant sa haine des chrétiens sur France Inter. Si le même guignol de bas étage avait craché sa haine sur les musulmans ou les juifs, tout le Grand Orient de France aurait poussé des cris d’orfraie et se serait précipité tablier en avant pour le lyncher médiatiquement. Mais insulter les chrétiens fait partie intégrante de la laïcité et cette ignominie n’est là que pour écraser l’Eglise, et non pas « les » églises comme le prétend le Grand Maître.
Oui, Monsieur Hubsch, il n’y a qu’une Eglise  : l’Eglise catholique « Credo in unam, sanctam, catholicam et apostolicam ecclesiam ».
Le Grand Mamamouchi fait ensuite le triste constat des « tensions » existant dans notre société « laïque » sans y voir, bien sûr aucun rapport. Sa laïcité a permis à l’islam de prospérer et de conquérir de plus en plus de quartiers, de villes qui sont devenus des zones de non-droit. Les musulmans se moquent éperdument de la laïcité et ils n’ont qu’une envie : instaurer la charia. Tout le reste est Taqqya et ce, avec la complicité des Frères du GODF. Il exhorte ses petits camarades de tablier à sauver la république afin que le peuple français fasse « natio ». Qu’il se rassure, le peuple français n’a pas attendu les clowns en tablier blanc pour savoir qu’il est une nation et se défendre de l’envahisseur et il n’a pas attendu non plus la république pour exister. La France est née avec le baptême de Clovis, pas avec l’assassinat de Louis XVI.
Dans ces vœux ineptes, la Franc-Maçonnerie montre son vrai visage en exigeant des Français qu’ils accueillent le « migrant », le pseudo « mineur isolé » même s’il est un « migrant économique », c’est-à-dire qu’il vient croquer la gamelle qu’on a enlevé à l’européen et que son avenir est celui d’un esclave sous-payé du grand capital. Faire pleurer dans les chaumières pour mieux organiser le grand remplacement des peuples occidentaux est une méthode indigne et M. Hubsch semble oublier que ses chers « migrants » sont tous plus ou moins musulmans et n’ont aucune idée de ce qu’est sa merveilleuse laïcité. Gageons qu’ils n’hésiteront pas à le lui rappeler un jour avec violence – malgré les dons en espèces sonnantes et trébuchantes de la Fondation du GODF qu’il reconnaît arroser de subventions les associations pro-invasion- qu’ils n’en veulent pas et qu’ils préfèrent leur religion, ce en quoi ils auront parfaitement raison, à condition de la pratiquer chez eux et non en terre chrétienne.
Car la France, l’Europe sont des terres chrétiennes depuis 2000 ans, n’en déplaise à tous les fats des temples.
Non content d’avoir dévoilé son vrai visage d’organisateur du grand remplacement des populations françaises, la Franc-Maçonnerie se mêle de dire aux français pour qui ils doivent voter en fustigeant des partis « non-républicains », comme si la république était une évidence.
M. Hubsch, la république n’est qu’un régime politique comme les autres, appelé à tomber un jour. Qui sont donc ces partis « non-républicains » d’après notre Très Vénérable : les partis d’ “extrême droite » et les partis d’ “extrême-gauche » (Les partis musulmans ? Aucun souci !).
Sur l’ultra-gauche, le soporifique frangin ne s’étendra pas, les mentionnant à peine du bout des lèvres alors que sur l’ »extrême-droite », il ne manquera pas de terroriser le peuple avec l’horreur des « extrêmes ». Jamais à l’abri d’une contradiction, il nous invite à exercer notre libre opinion mais uniquement dans ce qu’il considère être le bien, c’est-à-dire sa propre opinion et celle des Francs-Maçons! Quid de la liberté absolue de conscience prônée dans leurs caves ? Liberté à sens unique, n’en doutons pas et l’on voit se profiler derrière M. Hubsch l’ombre du septembriseur qui assassinait froidement un prêtre catholique en 1792 au cri de « La liberté ou la mort ! » La mort de celui qui ne pense pas « républicain ». Et de réfléchir en Loge sur « un statut de l’élu » afin de mieux le formater !
Finalement, les vœux se terminent par une reptation aux pieds de la doxa avec l’annonce d’un voyage mémoriel, démontrant, si nous avions encore des doutes, que la Franc-Maçonnerie n’est que la Synagogue de Satan (Apocalypse 3,9).
« Améliorer l’homme et la société » serait le but de la franc-Maçonnerie… le cher homme n’a-t-il pas remarqué que depuis que ses sbires tirent les ficelles, soit depuis la Révolution française, tout va de mal en pis dans notre beau pays ? Cela démontre parfaitement l’aspect satanique de la secte, qui tente de faire passer des vessies pour des lanternes depuis sa fondation. Son but est en réalité « Avilir l’homme et la société » afin d’en faire les serviteurs du mal.
Nous, français, esprits libres, ne seront pas les dindons de la farce et nous avons une réponse toute trouvée aux vœux de M. Jean-Philippe Hubsch, Grand Maître du Grand Orient de France, la réponse que le regretté Pierre Desproges prêtait à la dinde le soir de Noël : « Bonne année ?… Mon cul ! »

Derniers articles Franc-Maçonnerie

Haut De Page