Jérusalem « capitale éternelle » d’Israël ? Enfin !

dans Réflexions & Histoire

Puisque la justification première des prétentions sionistes d’aujourd’hui à faire reconnaître Jérusalem comme « capitale d’Israël depuis trois mille ans » se fonde à l’origine sur l’interprétation « historique » (biblique) des textes prophétiques, car Jérusalem n’est pas du tout mentionnée dans la Torah, il n’est pas inutile de s’y référer !

Rédaction NSP
Claude Timmerman

Jérusalem est indissociable de la saga de David qui est surtout relatée dans les livres de Samuel qui ont conduit à le considérer comme étant le premier « roi d’Israël », ayant – au fil de guerres successives – rallié les tribus des hébreux d’un côté et défait les tribus locales, essentiellement cananéennes, de l’autre …
L’un des meilleurs spécialistes actuels de la bible est certainement André Chouraqui qui a publié une nouvelle traduction des textes bibliques qui fait autorité dans le monde juif.
En préambule de sa traduction des deux livres de Samuel il note :
« Comme beaucoup d’autres livres de la Bible, ceux de Samuel n’ont pas été écrits pour raconter l’histoire d’un point de vue littéraire ou scientifique. L’intention prophétique est partout évidente. »
Or on trouve à la fin du second livre de Samuel, au tout dernier chapitre, le XXIVeme, les versets 1 et 2 suivants :
« La colère de Yhwh s’étant de nouveau allumée contre les Israélites, il incita David contre eux en disant : ‘‘Procède au dénombrement d’Israël et de Juda’’.
Le roi dit à Joab, le chef de l’armée, qui était près de lui : ‘‘Parcours, je te prie, toutes les tribus d’Israël depuis Dan jusqu’à Bersabée, et recense le peuple, afin que je connaisse le chiffre de la population’’. »

Chacun peut comprendre que Juda y est explicitement mentionné en plus d’Israël et que David, répondant aux injonctions de Yhwh se précipite pour faire recenser Israël, « ignorant » superbement Juda …
Ceci ne peut avoir que deux interprétations :

  • David n’a jamais su, ou pu, se rallier les judaïtes
  • Le royaume de David, à peine constitué, avait déjà été le siège d’une sécession des judaïtes sur lesquels il n’avait plus aucune autorité !

Si tant est que ce royaume – dont il n’existe aucune trace archéologique – ait un jour existé, son existence aura été des plus éphémères !
Certes, il est écrit : [II – Sam.V – 5]
« À Hèbron, il règne sept ans et six lunaisons sur Juda; et à Jérusalem, il règne trente-trois ans sur tout Israël et Juda. »

David aurait conquis sur les Jébusites la bourgade de Jérusalem fondée cinq siècles plus tôt par les Hyxôs chassés du delta du Nil à la fin de la seconde période intermédiaire …
Mais comme l’a souligné Chouraqui : les livres de Samuel n’ont pas été écrits « pour raconter l’histoire d’un point de vue scientifique ».
Les durées sont donc pour le moins sujettes caution et quand bien même cette durée serait avérée, cela est quelque peu infinitésimal en regard des « trois mille ans » toujours mis en avant aujourd’hui par la propagande judéo-sioniste …

Pages ( 1 sur 4 ): 1 234Suivant »

Derniers articles Réflexions & Histoire

Haut De Page