L’aquarius participe au trafic d’êtres humains

dans Zones occupées
Le bateau Aquarius qui transporte 629 migrants recueillis sur les côtes libyennes, se dirige maintenant vers Valence (Espagne) après que le gouvernement italien ait refusé l’entrée du navire et que le gouvernement de Pedro Sánchez, applaudi par l’Union européenne, ait offert son pays comme destination.
Rédaction NSP
Traduction Francesca Rivera

Coïncidant avec la nouvelle, les réseaux sociaux en Espagne ont diffusé une vidéo du groupe de réflexion conservateur Gefira qui a surveillé plusieurs navires d’ONG en Méditerranée, au cours des mois d’octobre et novembre 2016, et parmi lesquels l’Aquarius et l’Iuventa, bateau détenu par les autorités italiennes l’année dernière.

Marchandise humaine

La vidéo montre le transfert qu’effectuent les navires. Tous s’arrêtent devant les côtes libyennes, et non en haute mer comme ils le suggèrent toujours, pour aller chercher des migrants et les emmener sur les côtes de Malte ou d’Italie. “Les 15 navires que nous avons observés quittent les ports italiens, s’arrêtent peu avant d’atteindre la côte libyenne, collectent la ” marchandise humaine”et retournent en Italie“, explique Gefira dans la vidéo, qui chiffre à plus de 39 000 les migrants transférés par les ONG sur les côtes européennes, durant ces deux mois .
Les 629 personnes qui sont actuellement à bord du navire Aquarius sont une preuve supplémentaire de la façon dont les mafias opèrent librement sur les côtes libyennes, la traite d’êtres humains étant une activité qui leur rapporte des milliers d’euros de bénéfices en faisant venir, en Europe, avec comme moyen de transport, les bateaux des ONG, des migrants.
L’activité continue de ces organisations en Méditerranée aide les mafias et nuit aux migrants qui les utilisent et qui, finalement, sont les victimes de toute cette situation. La solution à la crise migratoire devrait passer par la résolution des problèmes dans les lieux d’origine et l’arrêt des trafiquants d’êtres humains.

Source Gaceta.

 

 

Derniers articles Zones occupées

Haut De Page