Le canular de Wikipedia sur le faux camp de la mort de Varsovie enfin révélé

dans Tour d'horizon

La page en question a été écrite en août 2004 par le regretté rédacteur en chef Krzysztof Machocki, porte-parole de la branche polonaise de Wikimedia. Depuis plus de 15 ans, Wikipedia avait publié un article sur un camp d’extermination situé à Varsovie pendant les années de l’Holocauste mais qui n’existait pas réellement, a rapporté vendredi « Haaretz ».


L’entrée sur Wikipedia, référencée sous le nom de « Konzentrationslager Warschau », indique que plus de 212 000 victimes, principalement des Polonais et plusieurs milliers de non-polonais y furent assassinés dans une chambre à gaz. De nombreux Polonais ont honoré la mémoire de Polonais présumés morts assassinés dans ce camp, avec des commémorations, des monuments et des plaques mémorielles.
Il n’existe aucune preuve historique de l’existence de chambres à gaz allemandes à Varsovie, faisant du camp d’extermination de Varsovie le canular le plus ancien jamais découvert sur l’encyclopédie en ligne. Sur Wikipedia, à la rubrique « Camp d’extermination », le camp de Varsovie figurait à côté de celui d’Auschwitz depuis plus de 12 ans.
La page avait été écrite en août 2004 par le regretté rédacteur en chef de Wikipedia, Krzysztof Machocki, porte-parole de la branche polonaise de Wikimedia, et a été complètement réécrite en août. Le canular a été découvert par un éditeur israélien connu sous le nom d’utilisateur Icewhiz qui a réécrit l’article pour rétablir la vérité.
Les erreurs concernant le canular du camp de la mort comprenaient des faits réels liés aux camps de concentration. « Haaretz » a déclaré que la mise à jour d’Icewhiz révèle l’existence de ce qui semble être « un effort systématique des nationalistes Polonais pour blanchir des centaines d’articles de Wikipedia concernant la Pologne et l’Holocauste ».
Le Professeur Havi Dreifuss, directeur du Centre de recherche sur l’Holocauste de Yad Vashem en Pologne, a déclaré : « Cette histoire sans fondement… gagne malheureusement du terrain aujourd’hui dans le cadre d’une tentative plus large en Pologne de déformer l’histoire de l’Holocauste. En retirant 200 000 victimes de plus, on essaye de comparer ce qui est arrivé aux Juifs pendant l’Holocauste à ce qui est arrivé aux Polonais pendant l’Holocauste. »

Source en langue anglaise : JNS.


NDLR : On estime à six millions le nombre de victimes polonaises (dont 3 millions de Juifs) lors  de la Seconde Guerre Mondiale. En 1940, 25 700 Polonais (officiers d’active et de réserve, dont des étudiants, des médecins, des ingénieurs, des enseignants, etc.), et de divers autres membres des élites polonaises considérées comme hostiles à l’idéologie communiste ont été exécutés par les Soviétiques.

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page