Le crabe farci façon Saïgon

dans Le foyer parfait

Horreur ! Votre époux a invité à dîner toute une association d’anciens de l’Indochine française et vous ne savez que leur servir. Ces messieurs sont âgés et nostalgiques ; il leur faut du mou pour leurs vieilles dents et de l’exotique pour le souvenir.

Rédaction NSP
Albertine Glouton

Le crabe farci façon Saïgon est fait pour cette occasion. La recette me vient directement de ma cousine Léonie qui a très bien connu Lulu la Nantaise qui tenait un établissement « de bonne réputation dans la coloniale » face au port.

Si vous habitez en bord de mer, vous aurez la chance de pouvoir pêcher vos crabes, sinon la poissonnerie locale fera l’affaire. Comptez un crabe par personne. La recette est ici donnée pour quatre anciens combattants.

Ebouillantez vos crustacés en pensant très fort au Vietminh et laissez-les entièrement refroidir.

Mobilisez toute la famille pour le décorticage des bestioles.Veillez à ne pas briser les corps des crabes afin de pouvoir les farcir.

Hachez grossièrement une vingtaine de crevettes roses décortiquées, deux belles échalotes,un oignon, une poignée de champignons noirs.

Ajoutez à cette préparation 150 grammes de porc haché, un paquet de vermicelles de riz préalablement trempés dans l’eau chaude et égouttés, deux œufs battus et les épices : gingembre, piment, citronnelle, coriandre.Variez les doses selon la vigueur que vous souhaitez redonner à ces vieux militaires. Lulu la nantaise forçait toujours sur le gingembre, c’était meilleur pour les affaires.

Fourrez vos crabes de cette préparation et enfournez à four moyen une bonne demi-heure, le temps que ces messieurs aient fini la bouteille de Mei kew lu chew et chanté en choeur « Ma tonkiki, ma tonkiki, ma tonkinoise ».

Servez chaud avec une deuxième bouteille de Mei kew lu chew et du riz gluant, très approprié pour les dentiers des anciens de la légion.

Le crabe façon Saïgon, c’est un peu de l’Indochine française à la maison !

Derniers articles Le foyer parfait

Haut De Page