Le GODF indigné car Marianne a été pendue !

dans Franc-Maçonnerie

Les 50 000 gugusses affairistes du Grand Orient de France nous feront toujours rire. Terrés dans leurs temples la nuit tombée, ces grands humanistes s’insurgent autant qu’ils se congratulent pour leur suffisante et flatulente adoration de la République, fille de la destruction de la monarchie, de la Terreur et mère du génocide vendéen.


Rédaction NSP
Ivan Lévy

De tout ce sang, de ces têtes coupées, de l’immonde Marianne, diablesse censée incarner le ternaire républicain, Liberté, Egalité, Fraternité, face à la sainte patronne de la France la Vierge Marie, les francs-maçons, sont fiers, se gargarisent. Certes, ils hantent les arcanes du pouvoir qu’ils ont usurpé en 1789 mais rien ne va plus. Car soyons lucides, leur République part en sucette. Elle fond comme neige au soleil grâce au communautarisme qu’ils ont encouragé et fait prospérer par leur haine absolue du catholicisme. Par leur haine de l’ordre naturel des choses.Mais diantre, la France éternelle résiste. Scandale. Le 29 février à Toulouse , des militants de l’Action Française «  d’extrême droite » (sic) ont pendu la gueuse haut et court. La Dépêche du Midi appartenant au fraternel Jean-Michel Baylet, s’est radicalement indignée : « Du haut du Pont-Neuf, ils sont un peu plus de 15 à avoir pendu le symbole de la République française. Ces derniers ont ensuite affiché leur action sur les réseaux sociaux. »
Vous vous rendez compte ?
Sur les réseaux sociaux où chaque jour les musulmans conchient Marianne, des jeunes monarchistes ont osé écrire : « Vite la Monarchie ! Pour que vive la France, vive le Roi ! »
Intolérable pour les garants de la République ! Comment ces ventres mous, à l’élégance de croque-morts en costumes noirs pourraient-ils tolérer que l’on s’en prenne à la Gueuse ? La réaction du GODF ne s’est pas fait attendre.
Le 2 mars, l’emperlousé au cordon, terré rue Cadet, s’est fendu d’un communiqué péremptoire.
« Le Grand Orient de France condamne la pendaison d’une Marianne organisée le samedi 29 février par des militants de l’ « Action Française Toulouse ».
La haine de la Révolution française et de la République se retrouve ainsi à nouveau véhiculée par une extrême droite nationaliste dans les rues de France. Nous déplorons de voir ainsi ressurgir la Réaction dans son plus direct héritage maurassien.
Le « nationalisme intégral » revendiqué par ces courants identitaires n’est en rien l’expression imaginairement salutaire du pays réel à l’encontre du pays légal que ses militants croient incarner. Il n’est que haine, rejet et projet de destruction de la République française.
Nous appelons chaque citoyen et chaque franc-maçon à rester vigilant face à cette résurgence de l’extrême droite et à ne jamais laisser notre pays redevenir la proie de ses adeptes, et de leurs partis et organisations, quels qu’ils soient. »
Où ils ont tout faux les frangins, ce n’est pas la Réaction qui revient mais bien le Pays Réel face au pays légal qu’ils incarnent avec cette morgue bourgeoise qui les caractérise tant.
Depuis vos galeries souterraines, mes Très Chers Frères vous pouvez appeler à lutter contre « l’extrême droite » .
Vous qui n’êtes bons qu ‘à vous taire quand votre République depuis 69 week-ends, éborgne et violente le Peuple.
Vous êtes aussi bons à vous taire quand les églises et les cimetières sont profanés. Car du haut de votre haine du Christ, vous ne pouvez gémir et encore gémir que lorsque des lieux de cultes musulmans ou juifs sont profanés (c’est la minorité en France). Alors là !
Scandale ! A moi les fils de la Veuve, Laïcité au canon !
Le plus drôle est de lire que
Georges Méric, président du Conseil départemental de la Haute-Garonne, estime que : « ces actes inadmissibles doivent être sanctionnés par la justice ». Mais quand pendant des années, les copains de nos humanistes ont brulé des effigies de Jean-Marie Le Pen lors de manifestations, l’ont également pendu où plus récemment ont affiché la tête de sa fille sur un pic … Aucune indignation.
Les héritiers des septembriseurs sont ainsi. La dictature républicaine née du sang de vos ancêtres, c’est votre salut !
Ce qui s’est passé à Toulouse, cité régulièrement ravagée par les hordes « antifascistes » – ce qui n’inquiète pas d’ailleurs les bons franc-maçons – est de bon augure.
La France réelle et sa jeunesse ne veulent plus de la Gueuse, de cette dictature qui veut chaque jour contrôler encore plus nos vies, nos pensées, nos libertés.
Mes Très Chers Frères, nous sommes à l’aube d’un nouveau Printemps.
Gémissez, Gémissez, Gémissez …

 

Derniers articles Franc-Maçonnerie

Haut De Page