Le leader de la LDNA , Gucci-IG sexiste, raciste, primitif ? Ou tout simplement primaire ?

dans Zones occupées

Les pages Facebook  Génération Identitaire viennent d’être fermées après l’intervention de l’inénarrable LDNA (Ligue de Défense Noire Africaine) et de son « führer » Gucci-IG. L’énergumène prête à rire tant il est la quintessence du gongoïde de banlieue aux muscles stéroïdés et à l’orthographe douteuse. Ajoutons à cela une incapacité pitoyable à s’exprimer correctement et autrement qu’avec force répétitions dans ses vidéos de propagande. 

Rédaction NSP
Ivan Lévy

A croire que son public a besoin qu’on lui répète les choses soixante-douze fois pour les comprendre. Le sommet du ridicule est atteint lors de la présentation filmée de la « Section LDNA Bondy » d’une durée de 3 minutes et dans laquelle le sémillant Gucci-IG nous assène pas moins de seize « à Bondy » et peine à laisser parler sa présidente de section à laquelle il coupe la parole sans vergogne non sans avoir précisé que « maman » faisait « aussi » à manger.

Complexé du membre ?

Visiblement, pour ce grand militant de la cause africaine, il n’y a que deux sortes de femmes : les mamans et les putains. Il suffit pour cela de regarder un de ses clips , en particulier le gracieux Sans Forcer dans lequel le melliflu musicien nous gratifie de paroles d’un immense raffinement telles que (je cite et m’en excuse par avance) «  Que des gros bras dans mon équipe et ma bite dans vos gros culs ».

Nous ne doutons pas que Gucci-IG puisse être bien pourvu par la nature mais il n’est pas obligé de le crier sur les toits, d’autant plus qu’il sombre ici dans un des pires stéréotypes racistes sur les noirs, celui qui consiste à imaginer « qu’ils en ont une grosse ». Personnellement, n’en ayant jamais vu et n’en ayant nullement l’intention, le doute m’habite.

Force de haine

Les paroles nous laissent pantois par leur poésie et leur fraîcheur : « je m’entraîne pour les baiser », « AKA 47 Negro, tu veux tester ? », « on attaque au rocket comme au Hamas », j’en passe et des meilleures, le tout sur fond d’images d’un raffinement inattendu et dans lesquelles n’évoluent que des femmes blanches dénudées, dans des positions que la pudeur nous permettra d’identifier comme avantageuses évoquant à s’y méprendre le canidé femelle. « Toujours chargé » de poudre blanche, notre ami s’en donne à cœur joie et se tripote les parties intimes pendant les 3 minutes 49 que dure le clip, évoquant à s’y méprendre le bonobo.

Heureusement pour lui, le caudillo de la LDNA s’est allié aux intellectuels de la Brigade Anti Negrophobie qui , si elle maîtrise un peu mieux la langue du colonisateur, n’en voit pas moins des racistes partout. A ce niveau-là, on frôle le trouble mental.

Les deux collectifs se sont illustrés en demandant l’interdiction de « la nuit des noirs » au carnaval de Dunkerque et le retrait d’un livre pour enfants de Blaise Cendras intitulé « Petits contes nègres pour les enfants des blancs » avec un argumentaire délirant accusant les princesses Disney d’être toujours blondes aux yeux bleus et de véhiculer des clichés racistes. Personne n’oblige ces messieurs à assister au carnaval de Dunkerque et encore moins à regarder les films de Walt Disney. A ce niveau d’imbécillité, je leur propose aussi de faire interdire les chansons de Joséphine Baker et les œuvres de Montesquieu ou Voltaire qu’ils n’ont sans doute pas lues.

Pourquoi pas un retour sur ses terres ?

J’encourage ces messieurs si malheureux en France, terre peuplée d’insupportables racistes, terre qui les nourrit, leur a permis d’aller à l’école, leur a donné un vague vernis de culture, très vague il est vrai, d’aller sur la terre de leurs ancêtres faire vivre leurs traditions et se battre pour leur peuple, ce qui serait plus constructif mais sans doute plus fatiguant que d’enquiquiner les méchants colonialistes qui ont construit leurs routes, leurs écoles et leurs hôpitaux.

Quant à leur manie de vouloir coloniser les terres occidentales par le ventre en faisant (je cite) « 5 enfants aux femmes blanches » , elle a peu de chance d’aboutir. L’esprit de résistance est encore bien vivace chez la femme française.

Aucun problème pour les standards de la Communauté  Facebook !

Facebook a donc censuré les comptes de Génération Identitaire suite à leur action courageuse dans les Alpes pour bloquer l’arrivée des clandestins en France. En revanche pour les réseaux sociaux, les pages  de ce genre d’énergumène comme celles de la horde des Antifas incitant à la violence sont conformes aux « Standards de la communauté ».
Laquelle ?
Celle qui roule pour les Financiers et Soros ?
Celle qui bannit, dépublie les pages des militants patriotes et nationalistes s’ils osent évoquer le Grand Remplacement, l’Invasion Migratoire, des réalités que nous vivons toutes et tous en France ?
Un  congoïde misogyne, raciste, « révisionniste de l’histoire de la France coloniale », ne pose aucun problème à Facebook.
Ce florilège d’insultes comme  le montre nos captures d’écran avec le nom de leurs auteurs ne posent aucun problème à la communauté de Mark Zuckerberg  :

Sandra AGB veut nous « botter le cul ».
Erance Merahi, lui « veut attaquer ».
Cheik Anta est en France chez lui, son grand-père a fait la guerre. « Les Français ont collaboré et sont bons à se faire enfiler par un Justin Bridou ».

Histoire d’éduquer Cheik Anta, comme l’ont fait nos pairs qui lui ont permis de maîtriser 250 mots de la langue colonialiste de Molière, la bonne armée coloniale s’est illustrée en Italie, en 1944, par ses viols et ses crimes.

Ouais Cheik Anta, il y a trop de texte à lire … On résume ? Viols sur les enfants, femmes, vieillards et des prêtres. Top l’armée d’Afrique.

Allez une perle en Italien. Vu le niveau d’expression du daron de La Ligue de Défense Noire Africaine, ce n’est pas gagné …

Puisqu’on est en Italie, interrogeons nous sur le choix du pseudonyme de notre ami Gucci-IG, nom d’une firme fondée et dirigée par des blancs et qui a connu son succès grâce à la pénurie de cuir génératrice d’innovations en maroquinerie, pendant la dictature fasciste de Mussolini. Laissons l’éructeur éructer. Quand tu as deux Gucci de QI, il n’y a finalement qu’une solution, le retour au gourbi.
Tiens voilà du boudin, voilà du boudin …

Derniers articles Zones occupées

Le cœur et la rage

Dans notre progressisme natif, nous avons du mal à accepter que les

Salvamos Franco !

Le gouvernement socialiste espagnol vient de décider de déterrer le Caudillo. Sa
Haut De Page