Le Monde profanateur de l’Histoire

dans Choses vues/La voix de son maître

Pour le quotidien vespéral qui se vante d’être à la page de la chasse à la fake news avec ses camarades Décodeurs , la profanation des tombes royales par des hordes de sans-culottes en 1793 n’est pas si grave. Je cite « Les sources historiques précisent que quelques exhumations auront bien lieu début août. Elles se déroulent en présence de fonctionnaires et d’officiels chargés de surveiller le bon déroulement des opérations, avant une seconde vague, plus importante, qui s’étend sur tout le mois d’octobre 1793 – et même en janvier 1794 – et dont les Archives nationales conservent une copie détaillée. A la Restauration, certains restes et ossements seront de nouveau inhumés dans la basilique. » *

Rédaction NSP
Rédaction NSP

Les « quelques exhumations » furent en réalité un véritable saccage, un pillage organisé. On dansa avec les cadavres, on gifla le corps du bon roi Henri IV, on arracha les cheveux de Marie de Médicis, un éventreur aviné ouvrit la bouche du roi Soleil à coup de couteau, juste pour rire, le peuple lui vola ses dents, les mégères révolutionnaires s’affublèrent des robes royales prélevées sur les corps des reines.

Les dépouilles furent dispersées aux quatre vents, jetées soit à la fosse commune soit dans les rues, soit vendues par les profanateurs. Telle fut « la seconde vague » et les « fonctionnaires » n’étaient que des pillards et des sauvages.

C’est ça, le vrai visage de la République. C’est cette République mortifère qui est la Référence des Insoumis et de leur gourou Humaniste.

A la Restauration, en effet, on essaya de rendre un peu de repos aux corps profanés, en reconstituant comme on le pouvait le contenu des tombes. Peine perdue. Nombre d’entre eux avaient disparu et la plupart des cercueils sont vides. Là dessus, la bolchévique Clémentine Autain est mieux renseignée que l’auteur de l’article Pierre Breteau car elle a mentionné le scandale du corps de nos rois jetés à la fosse commune, pour s’en délecter …

Nous conseillons vivement aux Décodeurs d’ouvrir des livres d’histoire, des vrais ceux qui sont à la BNF par exemple et dont nos lecteurs trouveront les références ci-dessous. Car si, comme le disait Hérodote : « l’histoire est toujours au service d’une idéologie », les Décodeurs sont toujours au service de la pensée unique.

En vrac : 

Sire, Jean Raspail : http://www.livredepoche.com/sire-jean-raspail-9782253062332

https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article14638

http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb17034157z

 

Derniers articles Choses vues

Haut De Page