Ligue Catholique Nationale Bretonne : « La Bretagne pour nous c’est de Nantes à Brest ! »

dans Résister/Une

Défense des valeurs de la Bretagne catholique, promotion de la culture, de la langue Bretonne et du Celtisme … La toute jeune Ligue Catholique Nationale Bretonne porte en elle l’âme des Chouans qui ont toujours lutté contre la « République mortifère ». Rencontre avec Jerom Ar Banner, Président et Vice Président de Continuity Sinn Fein Breizh et de la LCNB.


Rédaction NSP
Par Clotaire Mercastel de La Rue

Pouvez-vous présenter en quelques lignes la Ligue Catholique Nationale Bretonne?
Jerom Ar Banner :
La Ligue Catholique Nationale Bretonne LCNB se revendique comme une défense et auto défense Catholique intégrale identitaire de la nation bretonne et Celtique. Indépendantistes, Autonomistes ou Régionalistes se rassemblent autour de la foi du Christ et nous sommes persuadés que Breizh sera bientôt un lieu de refuge dans une Europe Sion-maçonnique. La Bretagne pour nous c’est de Nantes à Brest !

Vous inscrivez-vous dans le respect de la Tradition anti-moderniste chère à Mgr Lefèbvre ou dans la déviance de Vatican II?
J.A.B :
Nous respectons l’Eglise, car elle est voulue par N.S. Jésus Christ sur la terre. Mais nous pensons effectivement qu’il y a une déviance à l’heure actuelle. Pour nous la tradition de toujours DA FEIZ HON TADOU COZ (La foi de nos ancêtres) avec la messe de St-Pie V et le catéchisme de St Pie X sont l’unique et valable religion catholique.

Vous revendiquez-vous de l’esprit chouan face à une république de plus en plus mortifère?
J.A.B :
En effet nous devons commencer à envisager cet esprit là. L’exemple de nos grands chefs Charette, Cadoudal et Pierre Guillemot est pour nous comme une étoile dans la nuit, qui nous montre le chemin pour préparer les chemins du Seigneur.

Etes-vous pour l’indépendance de la Bretagne et si oui, dans quelles conditions?
J.A.B :
Absolument, c’est la seule solution! nous devons sortir de l’Eucrasie Laïcarde pédophile et satanique.
Nous sommes pour l’Europe des nations sans nations ou états charnels appelée autrefois l’Europe des ethnies .Certains d’entre nous revendiquent l Europe des nations celtique.

Quelle est la place de la foi dans votre combat?
J.A.B :
Dieu premier servi . Nous revendiquons le respect de la vie et le temporel en harmonie avec le spirituel.
Nos langues régionales ont énormément souffert des lois répressives républicaines , ce qui explique la difficulté de leur transmission de nos jours. Quelle place réservez-vous dans votre association aux bretons francophones?

J.A.B : Favoriser l’enseignement du Breton est essentiel, mais il est évident qu’on ne peut demander cela brutalement à tout le monde étant donné le laps de temps écoulé depuis l’abandon officiel. Nous pensons que la meilleure façon, c’est de refaire aimer la pratique par la culture et l’écriture.

Quels types de manifestations culturelles organisez-vous pour promouvoir votre association?
J.A.B :
Des expositions de peintures sur le thème du patrimoine breton, de l’ART SACRE dans les chapelles, la  diffusion des contes poétiques celtiques (dans la lignée Ossian, Xavier Grall) et « Voyage en Celtie » du poète Pascale Nouaille-Degorce (Membre de l’Association des Ecrivains bretons) et prochain projet en avril 2019, d’un programme musical avec des intervenants, dont un merveilleux chanteur breton en 2019 sur le thème art sacré celtique breton.

La tombe du Père Perrot , identitaire breton assassiné par les bolcheviks en 1943, a récemment été vandalisée et couverte de tags injurieux . Quelle action de Réparation envisagez-vous?
J.A.B :
Ce fut pour nous une horreur, nous sommes tristes et stupéfaits. Notre Père Yann Vari Perrot à été tué une deuxième fois par la gauche extrême, nous suivons de très près cette affaire …. nous organiserons une commémoration PERROT avec nos partenaires. Dans une nation bretonne, pour ces profanateurs nous demanderions la peine de mort . Nous savons pertinemment que les auteurs de cette horreur sont de la mouvance Antifa satanique. Plusieurs de nos membres sont régulièrement victimes de menace de mort.

Envisagez-vous des échanges avec les autres mouvements identitaires de nos provinces?
J.A.B :
Bien sûr car l’union fait la force ; les catholiques hexagonaux sont tous nos frères parmi les Anti-Etat Parisien.

Derniers articles Résister

Changer de cap

Les Gilets jaunes sont la version émergée d’une crise plus profonde, celle
Haut De Page