« Pas d’islamistes dans nos quartiers ! »

dans Résister

Nous étions environ un millier de manifestants à Paris ce dimanche 17 novembre 2019 pour dénoncer la montée de l’islamisme en France, rendre hommage à toutes les victimes des attentats islamiques perpétrés sur notre territoire français et exiger la rémigration des islamistes dans leur pays d’origine.


Rédaction NSP
Caroline-Christa Bernard

Le cortège est parti vers 14H30 de la Place Denfert-Rochereau dans le 14ème arrondissement de Paris pour un itinéraire d’une durée de 02H00 jusqu’au métro Cambronne, le tout sous une surveillance policière importante. Dans la foule se mêlaient à la fois des parisiens, des patriotes de province et des nationalistes de Belgique ayant fait le déplacement sur la journée.Lors du défilé, de nombreuses pancartes étaient brandies avec les portraits et les noms des terroristes islamistes qui ont endeuillé la France. Les photos géantes de ces assassins nous replongeait dans l’effroi de leurs actes barbares.
De nombreux passants ont applaudit cette initiative, se joignant parfois aux manifestants au cri de slogans incisifs :
« Les attentats, on n’oublie pas. Contre la charia, on sera toujours là ! »
« Kébabs, Mosquées, on en a assez ! »
« Ici, c’est Paris, c’est pas l’Algérie ! »
Sans surprise, des parisiens islamo-gauchistes ont exprimé leur hostilité sur les trottoirs en nous traitant de racistes. Une femme maghrébine a osé brandir le drapeau de l’Algérie depuis la terrasse de son immeuble avec une attitude de provocation. Des femmes musulmanes ont également vociféré des insultes depuis la fenêtre de leur appartement avec, comme seule réponse de notre part, la longue liste des attentats commis au nom de l’islam en France : « Charlie, Bataclan, Nice, Magnanville, Marseille, Trèbes, Villeurbanne, Préfecture de Police de Paris. ».
Dans la foule, on pouvait croiser de nombreuses personnalités de premier plan engagées dans cette lutte contre l’islamisme : Anaïs Lignier de Génération Identitaire, Aurélien Verhassel du Bar « La Citadelle » à Lille ou encore l’Abbé Guy Pagès.
La colère s’est exprimée cet après-midi sur les pavés de Paris, le tout relayé par des journalistes et photographes présents dès le début de la manifestation. Tous ces manifestants sont des indignés de la République, des lanceurs d’alerte et des résistants de tout âge qui refusent de se taire face à la barbarie du fascisme islamique.
Nous espérons que cette manifestation fera résonance auprès d’un large public en France, de nombreux citoyens français étant encore trop discrets et craintifs aujourd’hui pour oser rejoindre ce type d’initiative et exprimer publiquement leur exaspération face à l’islamisation de la France et la multiplication des attentats commis sur notre sol national au nom du Coran.


Soutenez NSP :

Derniers articles Résister

Haut De Page