Patrick Jardin, un homme debout face aux censeurs

dans Résister
Patrick Jardin est un homme blessé que la bien-pensance n’a de cesse d’achever et de faire taire. Il a perdu sa fille dans l’attentat du Bataclan et clame son message d’alerte aux français au sujet de l’Islam radical et du danger qu’il représente. Il s’est exprimé récemment  à propos du retour des djihadistes français sur notre territoire et a vu immédiatement fermer  le compte twitter sur lequel il donnait son opinion. Nous Sommes Partout lui redonne la parole face à la censure.


Pouvez-vous nous expliquer dans quelles conditions votre compte a été fermé ?
Klara Von Kustniz
Par Klara Von Kustniz

Patrick Jardin : Lors de ma lutte contre le concert de Médine, j’ai été interpellé par un journaliste, Nicolas Hénin. Dire que nous n’étions pas d’accord est un euphémisme; j’ai donc bloqué cet interlocuteur que je jugeais peu recommandable. Je croyais l’incident clos et n’entendais plus parler de ce triste sire. Il y a deux jours, suite aux propos de M. Castaner sur le rapatriement des djihadistes français partis en Syrie, rapatriement auquel je suis, en tant que victime de l’attentat du Bataclan, farouchement opposé, j’échangeais avec d’autres personnes via Tweeter et une personne me faisait remarquer que parmi ces prétendus réfugiés, il y avait des enfants. Je rétorquais que je n’avais aucune compassion étant donné  que j’ai vu ce qu’avaient fait ces « enfants ». Cette personne me dit alors: » si on fait cela, ils risquent de tuer nos enfants ». Je répondis: » Dans ce cas, tuons les leurs avant . » Je ne sais pas de quelle façon le journaliste cité plus haut s’est procuré les captures de ces échanges mais il s’en est servi pour signaler mon compte à Tweeter et il s’en est suivi un blocage quasi immédiat. Ce qui est regrettable, c’est que dans ce pays, des pseudo-chanteurs comme Médine peuvent dire que « les blancs sont des pédophiles, passe-moi une arme de poing, je vais faire un pédophile de moins »ou comme Nick Conrad « il faut entrer dans les crèches pour tuer des bébés blancs » en public et en toute impunité mais si vous dites qu’il faut tuer des islamistes dangereux pour la société, qui ont combattu votre pays et qui ont commis les pires atrocités vous êtes traité de tous les noms d’oiseaux et notamment extrême droite, facho etc etc. Eh bien désolé, moi je ne supporte plus, j’en ai marre de cette bien pensance vis à vis de l’islamisation, des vexations, des humiliations et que des islamistes veuillent nous imposer leur vie en France. Si notre mode de vie ne leur convient pas, on ne les retient pas. Il y a des quantités de pays arabes où ils pourront vivre en toute quiétude leurs us et coutumes et si je dois être le seul à le faire savoir, tant pis. Mais apparemment, je dis ce que les gens pensent tout bas si j’en juge à leurs réactions sur Tweeter. En France, la majorité des gens en ont marre. D’ailleurs la première question qui  préoccupe les Français, ce n’est pas comme on aime à nous le  faire croire le pouvoir d’achat. Bien sûr que cela les préoccupe aussi, c’est normal et humain, mais la chose qui les préoccupe le plus, c’est l’immigration.

On vous reproche de prendre de manière claire et ferme des positions contre le terrorisme islamiste et contre le retour des djihadistes en France. Cela n’est-il pas cependant légitime?
P.J : Ma fille a été exécutée au Bataclan. Les gens qui ont commis ces meurtres ont agi comme des… je ne sais même pas comment les nommer… tirant sur des personnes désarmées à bout portant voire parfois à bout touchant. Certaines personnes ont été mutilées. Lors du premier procès Bendaoud, un Monsieur est venu témoigner que lorsqu’il est venu reconnaître le corps de son fils, celui-ci n’ avait plus d’yeux dans les orbites. Ces monstres sont d’une cruauté invraisemblable et représentent un grand danger pour nos compatriotes. Il y en a malheureusement plein les banlieues de ces radicalisés qui attendent remplis de haine envers nous de fondre sur leurs proies, quitte à y perdre la vie car  leur religion dit que « quiconque meurt au cours du djihad entrera au paradis et deviendra un martyr! » Ces gens ont quitté la France pour se rendre en Syrie pour faire le djihad. Pour certains, ils ont brûlé leur passeport, considérant par là-même qu’ils n’étaient plus français. Ils y sont allés pour une idéologie mortifère et pour apprendre à se battre et recevoir un enseignement militaire  équivalent à celui de nos régiments d’élite. Ils y ont appris le maniement des armes, à fabriquer des bombes et  manier le couteau dans le seul but de combattre contre la France et les français dans le camp d’en face et maintenant, se rendant subitement compte que la Syrie n’est pas la terre qu’on leur avait promise, ils se souviennent qu’ils sont de nouveau français et craignent d’être jugés sur place car ils savent que la mort les y attend, ils supplient et implorent leur retour……Il ne faut pas être dupe, ils n’ont pas changé ou plutôt si ils ont changé, ils sont devenus des soldats entraînés à tuer, des barbares et ils continuent à nous haïr et ils essaieront de nous imposer par la violence leurs lois et feront le djihad ici chez nous au lieu de le faire là bas. Ils nous imposeront la Charia et comme nos gouvernants de tous bords politiques n’osent pas s’interposer et il faut dire aussi qu’empêtrés avec les lois, les décrets tous plus idiots les uns que les autres votés depuis 45 ans, nous sommes enchaînés par le dogme de la bien pensance.
Visiblement, vous avez déjà relancé un compte. Personne ne vous fera taire?
P.J : Non vous faites erreur. Je n’ai pas relancé un compte. Il s’avère que j’avais un compte depuis Octobre 2009 dont je ne me servais presque plus. Les règlements de Tweeter sont clairs: si on recrée un compte suite à une suspension, on risque qu’ils nous ferment de nouveau ce compte. Moi ce n’est pas mon cas, mon compte existait déjà depuis 2009 et j’ai simplement basculé mes messages sur ce compte ouvert en 2009 et en une  journée j’ai été de nouveau rejoint par la presque totalité de mes followers. Si Twitter me ferme de nouveau ce compte là, je réagirais judiciairement car je n’enfreins pas leurs règles.

Derniers articles Résister

Haut De Page