Salvamos Franco !

dans Zones occupées

Le gouvernement socialiste espagnol vient de décider de déterrer le Caudillo. Sa dépouille sera exhumée et ré-enterrée le 10 juin dans un cimetière au nord de Madrid. La franc-maçonnerie espagnole réalisera ainsi sa dernière vengeance contre celui qui, fidèle au Christ, l’avait chassée de son pays pour le plus grand bien des Espagnols. La dépouille de Franco sera déplacée le 10 juin prochain au cimetière de Mingorribio-El Pardo à environ 50 kms de la Valle de Los Caidos après une longue bataille juridique. Cependant, la décision peut encore être retardée, voire bloquée par un nouveau recours.


Rédaction NSP
Klara Von Kustniz

Là où il y a socialistes, il y a francs-maçons, en Espagne comme en France. Et y a-t-il pire ennemie de l’Eglise que la Franc-maçonnerie ? L’exhumation du corps de Franco serait-elle l’ultime vengeance des frères trois-points contre celui qui les avait expulsés d’Espagne ? L’acharnement incroyable du gouvernement de Pedro Sanchez contre un défunt relève soit de la pathologie soit d’une volonté occulte. En effet, le Caudillo s’était posé en ennemi absolu de la secte, en particulier dans son discours de la Plaza del Oriente (10-10-1975) : « Tout obéit à une conspiration maçonnique gauchiste dans la classe politique  en cheville avec la subversion communiste terroriste  dans le social, en sorte que tout  ce qui pour nous est honneur, chez eux est dégradation.» Le chef d’état espagnol avait parfaitement défini l’inversion des valeurs prônée par la franc-maçonnerie. Il faut dire qu’il savait à quoi s’en tenir, son père étant franc-maçon et ayant mené une vie de débauche, trompant sa mère de manière éhontée. La secte voulait la fin de l’unité espagnole, conspuait l’église catholique et envisageait la sécession de l’état afin de mieux abattre une grande nation. Souvenons-nous que les Hauts-Grades maçonniques dits grade de vengeance appellent à piétiner le lys et la croix, la couronne et la religion. Franco ne s’était donc pas trompé d’ennemi.

Les profanateurs de sépulture

Malheureusement, l’Espagne est aux mains des socialistes qui n’ont de cesse d’en ruiner l’unité et la grand Loge de Catalogne n’est certainement pas étrangère aux dernières tentatives de sécession de l’état. Faire régner le chaos, détruire, abattre une des dernières monarchies catholiques d’Europe et instaurer une démoniaque république universelle fondée sur les ruines de l’Eglise reste le but des francs-maçons et la profanation des sépultures ne les arrêtera pas car , pour eux, il n’existe rien de sacré en dehors de l’Homme. Déterrer un corps religieusement enterré, souiller sa sépulture, détruire sa mémoire comme le dit le rituel d’initiation au grade d’Apprenti : (Celui qui est contre la franc-maçonnerie, le traître) « consent à avoir la gorge coupée, le cœur et les entrailles arrachées, le corps brûlé et réduit en cendres, ses cendres jetées au vent, et que sa mémoire soit en exécration à tous les maçons ! ».
La maçonnerie française s’en était pris récemment et de la même manière à la tombe de Robert Brasillach, exigeant par l’intermédiaire d’une presse inféodée que son nom ainsi que celui de Maurice Bardèche soit rayé des plans du cimetière de Charonne afin d’effacer jusqu’à leurs mémoires. Gageons que les profanateurs de sépulture tenteront aussi de les expulser de la terre sacrée où ils reposent. Qu’ils tentent s’ils l’osent… ils trouveront toujours des fidèles « Présents » pour garder la dernière demeure des écrivains.

 

 

 

Derniers articles Zones occupées

Haut De Page