Simone Veil au Panthéon, ses coreligionnaires à Saint Léon !

dans Tour d'horizon

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Après Simone au panthéon, la communauté investit les lieux de culte chrétiens … Si à Jérusalem on pousse des cris d’orfraie dès qu’un service a lieu au Cénacle, volé à la Custode de Terre Sainte et aujourd’hui investi par une yeshiva !

Rédaction NSP
Claude Timmerman

Si chacun trouve naturel que l’on y qualifie de « haine du juif » le légitime souci de l’archevêque orthodoxe grec de Jérusalem de veiller à la sauvegarde des Lieux Saints, chrétiens comme musulmans, depuis l’annexion sioniste de la vieille ville.
A Paris, certains curés mettent spontanément à disposition de la communauté juive des locaux paroissiaux pour la célébration du shabbat !
Certes, il ne s’agit plus (pour l’instant !) de faire prêcher un rabbin dans une cathédrale, comme a osé tenté de le faire le sinistre Vingt Trois lors des conférences de carême avec Krygier.

Mais il se trouve des prêtres pour continuer cette « tradition » et accueillir nos « frères aînés dans la foi » en oubliant totalement que le talmudisme aujourd’hui n’a pratiquement plus rien à voir avec la religion de Moïse et – selon Daniel Horowitz pour qui « foi est un mot creux dans le judaïsme » (sic!) – professe « un monothéisme qui ne postule pas à proprement parler l’existence de Dieu » (resic!)

Daniel Horowitz précise bien : « Le judaïsme ne saurait servir de caution aux théologies monothéistes élaborés par d’autres que les juifs. Certains rabbins ont émis des doutes quant à la nature monothéiste du christianisme.
Il y eut moins de doute au sujet de l’Islam, plus proche du judaïsme. Un juif pratiquant peut donc prier dans une mosquée, mais pas dans une église. »

Mais cela ne doit pas concerner à ses yeux les locaux religieux car cela ne semble perturber ni les juifs qui investissent la salle paroissiale de l’église parisienne de Saint Léon dans le XVeme, ni le père Emmanuel Schwab, le curé de Saint-Léon, qui l’a mise à disposition des quelques deux cents membres de la communauté « Adath Shalom », le temps que soient réalisés les travaux de rénovation de la synagogue où ils se réunissent …
Délicate attention.
On attend la réciprocité, par exemple en Israël, et visiblement ce n’est pas gagné pour des gens qui se comportent plus souvent en « frères haineux » qu’en « frères aînés » notamment vis-à-vis des chrétiens orthodoxes, ce qui est majoritairement le cas des chrétiens palestiniens…
Ceci explique sans doute cela …

Derniers articles Tour d'horizon

Haut De Page