Tag archive

République

1914-1918 : l’épuration républicaine

dans Réflexions & Histoire

« On peut labourer les friches et reconstruire mais les pertes humaines sont irréparables. Toute une génération ardente et généreuse, une jeunesse d’élite était disparue. Elle ne fut pas remplacée et l’élan du pays fut brisé. » Henri Servien Petite histoire de France Tout ce que la république ne veut pas que vous sachiez sur les dessous de la Grande guerre ! http://www.actionroyaliste.com/ https://fr.calameo.com/accounts/869313 http://www.boutique-royaliste.fr/

Lire la suite

L’intégrisme républicain contre le catholicisme

dans Franc-Maçonnerie

« La laïcité française a toujours constitué à expulser l’Église de l’espace public, un projet qui a été couronné de succès en offrant aux citoyens un nouveau code moral. Et dans ce projet, l’Église est considérée comme l’ennemie de la République ». Pierre Manent

Lire la suite

Rentrée 2019 à la sauce Blanquer: drapeau européen et réfugiés dans les classes

dans Zones occupées

La rentrée 2019 s’annonce un grand cru de la propagande républicaine et mondialiste : présence obligatoire dans les classes des collèges et lycées du drapeau français, du drapeau européen et du refrain de la Marseillaise et cours de musique dispensés par des clandestins.

Lire la suite

La République des assassins …

dans Editos

Ce matin à 8h24, Vincent Lambert, handicapé tétraplégique suite à un accident en 2008 est mort non de mort naturelle mais au bout de neuf jours d’agonie. Il est mort de faim, de soif. Certes sous sédation après que l’Etat républicain et des médecins ayant prétendument prêté un serment d’hypocrite plutôt que d’Hippocrate avaient décidé de mettre fin à un « acharnement thérapeutique ». Vincent Lambert n’était pas un légume. Sans doute a-t-il eu la malchance d’avoir des parents catholiques traditionalistes.

Lire la suite

Lina Murr Nehme : L’islamisme à l’école laïque en France

dans Zones occupées

Lina Murr Nehmé est une universitaire libanaise.

Lire la suite

TV Libertés : Guerre de Vendée : crimes ou génocide ?

dans Réflexions & Histoire

S’étalant de 1793 à 1796, la guerre de Vendée a fait entre 100 000 et 200 000 victimes, dont beaucoup de civils. Le tout au nom d’un conflit idéologique entre la République venue proclamer l’homme nouveau à grand renfort de baïonnettes, et une population rurale attachée à ses traditions, notamment religieuses. Si le terme de guerre civile est souvent retenu et que les massacres et atrocités perpétrés durant cette période ne sont plus un mystère, il est en revanche une question sur laquelle le débat reste enflammé, voire tabou : la France révolutionnaire a-t-elle commis un génocide sur une population qui…

Lire la suite

De l’art des élections en Macronie

dans Tour d'horizon

Les administrés ont pu apprécier leur ministre de l’Intérieur intervenir contre les Gilets jaunes. Les électeurs vont le voir gérer les élections notamment européennes. C’est le même Castaner qui opère dans les deux cas. Bienvenue au royaume de la magouille républicaine et maçonnique ! 

Lire la suite

Nick Conrad, vulgaire, bête et méchant

dans Zones occupées

Les médias s’affolent pour un énième quidam congoïde à peine capable d’éructer trois mots de vocabulaire sans y placer une obscénité. Le répugnant Nick Conrad, à peine blanchi (sic) par le tribunal républicain après son dernier clip raciste et ultra-violent, récidive avec une daube immonde « Doux pays ». Il faut dire que 5000 euros avec sursis pour incitation à la haine raciale, c’était du jamais vu au pays des ligues de vertu. Incitation à la haine à géométrie variable.

Lire la suite

Bilal, Brigandes: la république et ses chanteuses

dans Arts & Lettres & Chansons

Bilal Hassani, candidat de la France à l’Eurovision, se produit dans les salons dorés de la Mairie de Paris pendant que Les Brigandes sont convoquées à l’Assemblée nationale. Gainsbourg s’est planté, la chanson n’est pas un art mineur !

Lire la suite

Vous avez dit « populisme » ?

dans Résister

N’est-ce point le mépris vis-à-vis du peuple, spécificité d’une élite en déshérence qui conduit à ce que celle-ci nomme, abusivement, populisme ? L’entre-soi, particulièrement repérable dans ce que Joseph de Maistre nommait la canaille mondaine, de nos jours on pourrait dire la canaille médiatique, cet entre-soi est la négation même de l’idée de représentation sur laquelle, ne l’oublions pas, s’est fondé l’idéal démocratique moderne.

Lire la suite

Page 1 sur 4
1 2 3 4
Haut De Page