Une Minute de Silence pour Nathalie et toutes les victimes du Bataclan

dans Résister

Ce vendredi 15 novembre 2019, Patrick Jardin a donné une conférence en hommage à sa fille Nathalie, décédée il y a quatre ans au Bataclan, ainsi qu’à l’ensemble des victimes de ce drame inoubliable.


Rédaction NSP
Caroline-Christa Bernard
Aurélien Legrand, Patrick Jardin (au centre), Serge Féderbusch.

Cette conférence était organisée dans un café parisien par Serge Féderbusch, candidat aux futures élections municipales à la Mairie de Paris en 2020, qui lance le hashtag #Parisansharia. Il était accompagné par Aurélien Legrand, Conseiller régional d’Ile de France et Vice-Président du Groupe Rassemblement National Ile de France.
Avant la prise de parole, une minute de silence a été observée par toute l’assemblée pour honorer la mémoire des martyrs du Bataclan.
Patrick Jardin est revenu sur son parcours douloureux de père de victime, de la reconnaissance du corps meurtri de sa fille à l’Institut Médico-Légal de Paris jusqu’au combat qu’il mène sans relâche contre la montée de l’islamisme en France depuis la perte de sa fille.
Il a évoqué sa solitude et ses épreuves dans cette bataille, que ce soit vis à vis des médias qui le condamnent unanimement ou vis à vis des autres familles de victimes qui ne l’ont pas rejoint dans cet engagement patriotique.
Il est revenu brièvement sur la censure dont il fait l’objet sur les réseaux sociaux ainsi que sur les récentes accusations de complotisme émises à son encontre par Christophe Naudin, un rescapé du Bataclan qui a défilé le 10 novembre dernier lors de la manifestation parisienne contre l’islamophobie au cri d’Allah Akbar.
Mais la persévérance et la combativité de Patrick Jardin forcent l’admiration. Il multiplie les conférences dans toute la France pour livrer son témoignage et il sortira prochainement un livre en hommage à sa fille Nathalie.
Patrick Jardin est également revenu sur les zones d’ombre qui entourent la nuit du 13 novembre 2015, notamment sur le fait que les militaires présents devant la salle de concerts n’ont pas reçu l’ordre d’intervenir alors que les victimes subissaient des sévisses épouvantables de la part du commando terroriste à l’intérieur du théâtre du Bataclan.
La crainte de Patrick Jardin est que des attentats islamiques de grande ampleur se produisent à nouveau sur notre sol national sachant que les filières de migrants permettent à des soldats d’Allah de s’implanter sur notre territoire français, que de nombreux djihadistes de Syrie reviendront bientôt en France et que toutes les banlieues françaises sont lourdement armées. Il suffit de trois terroristes déterminés pour que se répète le carnage du Bataclan.
Patrick Jardin a insisté par ailleurs sur l’attitude complaisante, voire complice, de nos élites politiques vis à vis de l’islamisme, Emmanuel Macron remettant la médaille de la Légion d’Honneur à des personnalités de confession musulmane au parcours plus que douteux et Christophe Castaner multipliant les déplacements dans les mosquées et les instituts de culture islamique implantés sur notre territoire français.
En conclusion, Patrick Jardin a rappelé l’urgence de s’unir face aux nombreuses offensives islamistes qui menacent notre République Française. Il a cité l’exemple du concert de Médine au Bataclan qui a été annulé grâce à la mobilisation sans faille de nombreux patriotes.
Tous ensemble, nous pouvons faire reculer cette hydre islamique qui a fauché la vie de Nathalie et de tous ses amis au Bataclan il y a quatre ans.


Soutenez NSP :

Derniers articles Résister

Haut De Page