Une réunion de l’Étudiant Libre attaquée à Rennes !

dans Zones occupées

Comme dans de nombreuses villes, l’Étudiant Libre a organisé ce mercredi soir, vers 20h30 une présentation autour d’un verre. L’occasion pour la rédaction et les relais de rencontrer les lecteurs et les jeunes engagés dans toute la France.


Vers 20h40, une poignée de militants antifascistes ont attaqué les jeunes présents avec des jets de projectiles et de liquide, sans doute de l’acide. Pour l’heure, on dénombre probablement un blessé qui serait brûlé. D’autres part, le bar qui accueillait l’événement a subi des dommages matériels conséquents.
La rédaction de l’Etudiant Libre souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées et condamne fermement la bassesse des méthodes employées par les nervis d’extrême gauche. Cette tentative d’intimidation ridicule et lâche dénote, comme toute volonté de censure, un esprit de fuite chez celui qui les emploie.
L’Etudiant Libre ne quittera pas le terrain des idées à cause d’une poignée de militants en mal d’idéal qui préfère attaquer à l’acide et visage masqué plutôt qu’avec des arguments.
Nous ne sommes pas dupes sur l’état de la justice de notre pays. Il est donc très peu probable de voir le parquet de Rennes ouvrir une enquête afin de poursuivre les antifas impliqués. Aussi, Nous regrettons d’avance un manque de courage d’une l’institution judiciaire dont les petits marquis s’érigent en Fouquier-Tinville quand des migrants sont repoussés à la frontière par les identitaires mais qui font l’autruche quand l’extrême gauche fait dans l’ultra-violence.
Nous tenons à remercier le bar qui nous a accueilli. Nous sommes désolés pour les dommages matériels qu’ils ont subis. Pour les aider, nous vous proposons de participer à une cagnotte. Les Rennais sont sans cesse victimes de ces agressions, soutenons ceux qui ont le courage de faire face. La cagnotte


Source : Rédaction de l’Etudiant Libre.

 

Derniers articles Zones occupées

Haut De Page