Vaccination contre la grippe : c’est la roulette russe en Israël ?

dans Non classé

La question de la vaccination contre la grippe est un sujet éminemment sensible qui, en France, s’immerge dans la question plus générale de l’impact sur l’organisme (et de l’efficacité) de la vaccination, notamment depuis l’ukase d’Agnès Buzin qui impose désormais 11vaccins aux nourrissons …


Rédaction NSP
Claude Timmerman

On avait, dans le même temps, suivi alors l’annonce du refus de radiation en appel par le Conseil de l’Ordre, du professeur Joyeux qui avait osé s’opposer à la généralisation de cette mesure, attitude impardonnable pour le pouvoir qui avait donc provoqué la fureur du Conseil aux Ordres.
Nous avons déjà largement évoqué cela
Nous soulignions l’ire de l’histrion médecin Cymès qui s’était empressé d’aboyer sur FR 5 dans son « émission médicale » à l’annonce du redus de radiation  de Joyeux :
“J’espère pour vous et vos amis que si un enfant venait à mourir des suites d’une infection parce que ses parents avaient refusé un vaccin à la suite de vos pétitions, (…), j’espère que ces parents, se sentant responsables, ne vous demanderont pas de rendre des comptes. Parce qu’être médecin, c’est aussi être responsable. »Et depuis, les campagnes de vaccination grippale se poursuivent à grand renfort de propagande gouvernementale : il s’agit comme toujours, ritournelle bien connue, de « sauver des vies »
Parlons alors du bilan et de la responsabilité des Cymès: on ne peut pas dire qu’en Israël les résultats vaccinaux soient probants selon cet article de Rak Be Israël !Ministère de la Santé:  un quart des morts de la grippe (32) ont été vaccinés cette année.
« Selon le ministère de la Santé [israélien] une épidémie de grippe saisonnière a déjà coûté la vie à 32 Israéliens cette année, dont quatre enfants. Au cours de la dernière semaine, 7 personnes sont décédées.
Le nombre de cas graves de grippe a atteint trois cents, dont 82 enfants et 12 femmes enceintes. Ce chiffre est nettement supérieur aux statistiques des deux années précédentes, lorsque moins de 100 personnes ont été hospitalisées pendant toute la saison de l’épidémie avec des complications graves de la grippe. La chose la plus désagréable dans le message d’aujourd’hui au ministère de la Santé est que 25% des personnes décédées de la grippe ont réussi à se faire vacciner contre une infection virale, mais cela ne les a pas sauvées. Le pourcentage de vaccins parmi les morts est à peu près le même que dans l’ensemble de la population d’Israël, ce qui peut indiquer l’inefficacité des vaccins existants. »
Ainsi donc 25% des personnes décédées de la grippe en Israël étaient vaccinées ! Alors Michel Cymès, le « médecin responsable », on en dit quoi de tous ces morts vaccinés à ses coreligionnaires quand le Ministère Israélien de la Santé est forcé de reconnaître que les vaccins s’avèrent inefficaces ?

 

Derniers articles Non classé

Haut De Page