YouTube peut censurer, la riposte s’organise !

dans Résister/Une
Si la liberté d’expression était toute relative sur la plateforme de partage de vidéos la plus populaire au monde, elle avait le mérite d’exister, a minima. Les chaînes supprimées l’étaient suite à des signalements, à des délations et l’on pouvait trouver des milliers de vidéos et musiques politiquement incorrectes, peu connues ou sous la lumière des projecteurs . Les leaders d’opinions, les artistes non-conformes pouvaient partager leurs idées, entretenir leur réseau, créer, propager la bonne parole sur cette plateforme, une des plus utilisées sur la planète, ce qui est un avantage important pour nous qui sommes minoritaires.

Rédaction NSP
Rémi Deflandre

Soumis et combattant pour la décadence, YouTube avait prévu de longue date, à n’en pas douter, cette censure exceptionnelle utilisant plusieurs types d’algorithmes pour supprimer le plus de contenu nauséabond possible.
Dans la foulée, des centaines de groupes de musique éloignés de la moindre propagande politique ont vu leur chaîne supprimée, comme des Youtubeurs parlant d’histoire, des chaînes de documentaires, des critiques, des streameurs et d’autres. A l’Avant-garde du combat pour les minorités écrasantes, YT n’a pas fait dans la dentelle  et a interdit toute critique de l’immigration, de l’islam, toute réflexion « complotiste », tout contenu politiquement incorrect, toute incitation à la haine et bien sûr les modérateurs de la plateforme sont les seuls à pouvoir décider de ce qui entre dans ces critères, de ce qui passe le crash-test ou non.
Ainsi pour eux un simple  « It’s okay to be white » est devenu la plus puante, la plus malsaine des incitations à la haine raciale…
Beaucoup ont perdu le peu d’influence qu’ils n’ont jamais eue, comme d’autres avant eux et passer sur d’autres plateformes leur fera perdre une bonne partie de leur « followers » ; seuls les très gros poissons ont su échapper au nettoyage.. Probablement pour des raisons financières ( monétisation des vidéos, publicités etc ). La même journée, le réseau social Facebook envoyait un message préventif aux administrateurs de pages, le contenu ne respectant pas les « valeurs » dudit réseau sera supprimé. Il est plus que probable qu’un nettoyage similaire finisse par être fait sur Facebook et Twitter.
Cependant, je dois remercier YT pour cette « ADpocalypse », qui est une véritable déclaration de guerre et c’est ce dont les nôtres avaient besoin.
Comprenez bien, il n’est pas facile d’être en guerre contre des gens qui n’ont pas d’armes et n’usent pas de méthodes violentes pour nous détruire et beaucoup d’entre nous étaient tombés dans l’inaction et l’apathie. Nous avons oublié que le système était notre ennemi, que nous luttions pour notre survie, celle de notre peuple et de notre identité. Le Français ne comprend pas pourquoi il devrait considérer le musulman comme son adversaire, le musulman n’use que du ventre de sa femme pour détruire le blanc et lui arracher sa terre, aussi le système use de la propagande dans le même but, tout en laissant les combattants que nous sommes vivoter dans les méandres d’internet, ce qui a tué la combativité de nombre d’entre nous. Cette purge est un électrochoc pour beaucoup. Oui, le système est notre ennemi et enfin il agit comme tel, parce qu’il se sent menacé et attaqué par nous. La « Fachosphère » a révélé certains scandales, a fait plier l’état, les médias, la machine plusieurs fois, et comme nous prenons de plus en plus de place, le système nous a remis à la nôtre pour bien nous faire comprendre le rapport de force.
Nous usons de leurs moyens pour les vaincre, cela ne marchera qu’un temps et jusqu’à une certaine limite. Même sur le net nous devons être les plus indépendants et protégés possibles. VPN, serveurs privés, plateformes et messageries « libres » doivent être nos armes. Nous ne devons pas nous laisser abattre. Au contraire, nous devons redoubler d’effort et de créativité pour court-circuiter le système.
En tant que musicien j’ai d’abord été violemment secoué suite à la suppression de notre chaîne, puis j’ai réalisé que c’était une bonne chose, une piqûre de rappel. J’ai perdu quatre années de travail, la majorité des gens qui nous suivaient et la plus grande partie de nos musiques sont désormais inaccessibles au reste du monde mais j’ai retrouvé la raison.
Nous ne savons même plus que nous sommes en guerre, dans une longue bataille, lassante et pourtant la plus importante que notre sang ait jamais connu, celle qui verra à son terme le triomphe de la lumière ou l’obscurité la plus totale.

Derniers articles Résister

Haut De Page