Rothschild « bienfaiteur » de la France et de ses médias …

dans La voix de son maître

Le 3 janvier 1973, la loi 73-7 dite « loi Pompidou-Giscard» précise les conditions auxquelles la France peut emprunter à la Banque de France et stipule que « le Trésor Public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France » (Article 25, abrogé en 1994 mais repris par les textes Européens ). En clair, jusqu’en 1972, la Banque de France pouvait prêter à l’état sans intérêt jusqu’à l’équivalent actuel de dix milliards d’euros, puis dix autres milliards à taux très faible. Au delà, la France était obligée d’emprunter sur le marché privé, à des taux plus élevés bien sûr.

Rédaction NSP
IVAN LÉVY

Avec le fameux article 25, la France se retrouve livrée à la haute finance et obligée d’emprunter aux banques privées l’argent qu’elle pourrait créer. Pourtant, cet article controversé n’est pas nouveau et on en trouve trace dans une interdiction promulguée par Léon Blum en 1936 et qui reprend exactement les mêmes termes. On retrouvera le fameux article 25 en 1993 dans le traité de Maastricht, article 104, paragraphe 1 (Traité sur le fonctionnement de l’Union Européenne).

De Blum à Maastricht, en passant par Rothschild, la boucle est bouclée et la France livrée aux mains des financiers.

Cependant, que vient faire là-dedans la famille Rothschild ? Dans les milieux autorisés à penser, on prétend que c’est l’extrême-droite qui aurait par mauvais esprit, a ainsi surnommé la loi de 1973 « Loi Rothschild ».  Faut-il avoir l’esprit inversé tout de même !

Creusons un peu l’affaire

Cette loi fut élaborée à l’initiative du gouverneur de la Banque de France de l’époque, Olivier Wormser et du ministre de l’économie et des finances Valéry Giscard d’Estaing, sous la présidence de Georges Pompidou.

Olivier Wormser est le petit-fils de l’homme politique et banquier Georges Marcel Wormser, lui-même fils d’un fondé de pouvoir de la banque Lazard frères et Cie. Il était également, entre autres, président honoraire du consistoire israélite de Paris.

La banque Lazard, fondée en 1848 aux Etats-Unis par trois frères lorrains exilés Alexandre, Elie et Simon, est un puissant groupe financier ( 1.905 millions en 2012) connu pour son conseil aux gouvernements en crise. Un exemple, la banque Lazard a conseillé la Grèce pour la restructuration de sa dette en 2012 et a empoché à cette occasion un confortable bénéfice de 25 millions d’euros.

Depuis 2015, la même banque reste aux manettes grecques pour la gestion de la dette et conseille aussi depuis 2012 la France pour la gestion des investissements publics. La banque est aujourd’hui dirigée par Olivier Roger et Mathieu Pigasse, actionnaire du Monde et du Huffington Post et propriétaire des Nouvelles Editions indépendantes qui gèrent Les Inrocks.
Notre cher  Pigasse fut recruté par la banque Lazard sur les conseils d’Alain Minc, ancien rédacteur en chef du Monde.

Ce monsieur Pigasse fera irrésistiblement penser les érudits à un personnage de Maupassant (Bel-Ami) M. Walter, grand financier et gestionnaire de journaux. L’écrivain normand a merveilleusement décrit la collusion entre le milieu de la haute-finance et la presse. Et comme il le fait dire à son personnage, il faut toujours avoir à sa disposition « une feuille qui navigue sur les fonds de l’état et sur les bas-fonds de la politique ».

Chère Triade …

Autre instigateur de la « Loi Rothschild », Valéry Giscard d’Estaing, alors ministre des Finances et dont l’épouse Anémone est liée au surpuissant Groupe Schneider. Giscard d’Estaing, fort ambitieux deviendra président de la république et prendra comme premier ministre un affilié de la Trilatérale 1 et ancien directeur de la banque Rothschild : Raymond Barre comme notre actuel président de la république Emmanuel Macron.

Quelques années plus tard en 1989, le même Giscard d’Estaing en compagnie de François Mitterand fera assaut de courtoisie à l’endroit du chef suprême de la Trilatérale  David Rockefeller lors de la remise à ce dernier du ruban de la légion d’honneur.

Ajoutons que la banque Rothschild et Cie est une des toutes premières banques françaises et dépend du groupe Rothschild & Co, un des plus puissants groupes bancaires mondiaux, parfaitement apte, avec la Banque Lazard, à renflouer les états endettés, moyennant intérêts sonnants et trébuchants.

Nous laisserons nos lecteurs en tirer les conclusions qui s’imposent.

Nous devons beaucoup dans la rédaction de cet article au travail remarquable d’Henry Coston.

  1. Trilatérale : organisation plus ou moins secrète créée en 1973 par les principaux membres du groupe Bilderberg parmi lesquels David Rockfeller, Henry Kissinger. A l’instar du groupe Bilderberg, l’organisation prône une conception mondialiste. Citons parmi certains de ses membres célèbres : Edmond de Rothschild, Michel Rocard, Raymond Barre ou Simone Veil.

Derniers articles La voix de son maître

Ciel, mon nazi !

Notre bonne presse voit des nazis partout mais se garde bien de
Haut De Page